Egypte: investissement supplémentaire de 10 milliards dollars par les étrangers dans les hydrocarbures entre juillet 2017 et juillet 2018

Le secteur des hydrocarbures attire de plus en plus des capitaux étrangers. Les perspectives dans ce secteur sont au vert. En effet, les investissements étrangers dans les hydrocarbures ont augmenté de 10 mds de dollars entre 2017-2018, selon les déclarations faites le 24 août, par le ministre égyptien de l’Energie Tarek El Malla au quotidien local Al Ahram. Ces investissements sont appelés à croître de la même proportion pour l’exercice financier 2018-2019, selon les prévisions du même ministère. Pour précision, l’année financière égyptienne débute au début du mois de juillet de chaque année pour se terminer au mois de juin de l’année suivante.

L’Egypte qui vise l’autosuffisance en énergie, a injecté depuis l’année 2014, plus de 2,16 milliards de dollars dans 24 projets de prospection et d’exploitations des hydrocarbures, dont la plupart dans la branche gazière.

En Avril dernier, le ministre égyptien Tarek El Malla avait annoncé que son pays compte investir 5 milliards de dollars dans 16 projets de production de pétrole et de gaz, dans la Méditerranée, dans les quatre années à venir.

Pour rappel, le méga projet gazier Zhor lancé en octobre 2017 pour une enveloppe de 26 mds de dollars, devrait satisfaire à hauteur de 100% la demande locale en gaz naturel à partir du deuxième semestre 2018, avec une production attendue à hauteur de 7,2 milliards de m3.

A partir de 2020, l’Egypte pourrait même devenir un exportateur de gaz naturel vers la Syrie et la Jordanie, ainsi que vers certains pays du sud de l’Europe, selon les prévisions optimistes des responsables égyptiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici