Annaba : Le journaliste Mustapha Bendjama placé sous contrôle judiciaire

Le journaliste et rédacteur en chef du journal régional « Le Provincial », Mustapha Bendjama, a été placé, ce mardi 1er juin 2021, sous contrôle judicaire pour « diffamation » et « atteinte à l’intérêt national » par le tribunal d’Annaba, a annoncé le journaliste suFacebook.

« La juge d’instruction vient de me placer sous contrôle judiciaire suite à une plainte de l’actuel wali d’Annaba, Djamel Eddine Berrimi, qui me reproche d’avoir révélé la tenue d’un mariage à la salle Tassili pendant le début de la crise sanitaire et alors que la loi algérienne interdisait la célébration de mariage. Je suis poursuivi pour « diffamation » et « atteinte à l’intérêt national ». M. Berrimi m’a pourtant promis qu’il allait retirer « les plaintes » qu’il a déposé contre moi (il y en a au moins 2). Hélas une promesse n’engage que celui qui y croit », a écrit Mustapha Bendjama, en soulignant : « Ceux qui n’ont pas respecté les lois de la République en organisant le mariage s’en tirent bien, sans aucune poursuite connue. »

Le journaliste précise qu’on lui a aussi reproché son intervention sur la chaîne « الحدث » à propos de cette même affaire. « On m’a aussi questionné sur Khaled Drareni (journaliste, ndlr) », a-t-il encore précisé en ajoutant : « la juge m’a reproché d’avoir participé à un sit-in de soutien en faveur de Khaled, et d’avoir porté une pancarte « Libérez Khaled Drareni » ; une tentative d’influencer la justice ».

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -