Les événements s’enchaînent et la dernière interdiction de quitter le territoire national pour Haddad vient confirmer que des changements pourraient avoir lieu. De nouvelles informations nous sont parvenues faisant foi d’un intérêt de Sonelgaz de récupérer la majorité des actions de Haddad, bien entendu si ce dernier devait être jugé ou que ses biens soient saisis, ce qui n’est pas le cas pour le moment.

Selon des sources au fait de ce qui se passe, on apprend que Sonelgaz souhaiterait prendre l’USMA si jamais Haddad venait à quitter le club. Comme tout le monde le sait, le propriétaire du club a été arrêté au poste-frontière algéro-tunisien et personne ne peut dire qu’en sera-t-il de son cas dans l’avenir. Désirant dans un premier temps revendre ses actions aux Qataris pour récupérer son argent, Haddad pourrait voir Sonelgaz reprendre ses parts pour un dinar symbolique, ceci, bien entendu dans le cas où il fait objet de saisi de bien étant donné qu’il fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire même s’il n’est pas inculpé.

Le patron de l’ETRHB risque gros et Sonelgaz est la mieux placée pour lui succéder surtout quand on sait que cette société étatique était depuis les années 70 étroitement lié à l’USMA qu’on appelait d’ailleurs à l’époque »Kahraba ». Si la situation l’exige, la société nationale du gaz et de l’électricité est la mieux placée pour reprendre en main le club et faire la même chose que Sontrach avec le MCA. Cela se passera dans le cas où Haddad est interdit de vendre ses actions du club qui sera nationalisé d’une certaine manière.

Si Sonelgaz prend l’USMA, elle désignera avec qui elle travaillera? Etant donné que rien n’est sûr quant au départ de Haddad et qu’on ne peut rien affirmer àc e propos avant que les choses ne soient officielles, on ne peut pas dire pour l’instant qui sera e propriétaire de l’USMA si Haddad s’en va. Mais selon des sources crédibles, Sonelgaz est prête à prendre le relais. Cette société pourra alors désigner les responsables qui travailleront avec elle, ce qui pourrait même toucher Serrar qui pourrait être maintenu tout comme il pourrait être remplacé. Pour l’heure on n’en est pas encore là, mais il reviendra à ladite société de choisir ses partenaires et associés. C’est en tout cas ce que nous ont affirmé des anciens de l’USMA qui sont au courant des affaires du club lesquels nous ont affirmé que Sonelgaz n’attend que l’éventuel départ des actuels patrons pour passer à l’action. En tout cas rien n’est sûr pour l’instant, mais ce qui l’est ce que l’USMA ne risque pas de se retrouver en faillite.

Source Compétition

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here