mardi, novembre 24, 2020

Assemblée nationale : la coalition perd les pédales

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Assemblée nationale : la coalition perd les pédales

La crise qui secoue l’Assemblée populaire nationale (APN) depuis plus de quinze jours a pris une nouvelle tournure hier. Elle a évolué vers une confrontation fratricide entre la direction du FLN et Saïd Bouhadja, président de l’APN et cadre du parti qui risque d’en être exclu.

Saïd Bouhadja n’a plus la qualité de représentant du FLN à la chambre basse du Parlement. Le bureau politique de l’ex-parti unique qui s’est réuni, hier, en session extraordinaire a décidé, en effet, d’ôter à Saïd Bouhadja la couverture politique. Cette décision qui vient couronner de multiples actions engagées pour obtenir son départ du perchoir de l’APN ne sera pas sans effet sur l’évolution de la situation au sein du Parlement qui vit une crise depuis plus de deux semaines. « C’est à l’unanimité que le BP a décidé de lever la couverture politique au militant Bouhadja », a déclaré Djamel Ould Abbès à l’issue de la réunion des membres du BP. Devant les députés de sa formation, Djamel Ould Abbès n’a pas été tendre avec Bouhadja qu’il accuse d’avoir renié ses engagements et sa déclaration d’honneur faite lors de sa candidature au poste du président du Parlement. « Saïd Bouhadja s’est engagé, via une déclaration sur l’honneur qu’il a faite signer à l’APC, qu’il respectera les directives de la direction du FLN », a dit Ould Abbès, intimant à ses députés de prendre le relais de cette levée de couverture politique « pour hâter le départ d’un élément indiscipliné ». Cette décision sera suivie, a-t-il précisé, de la comparution de Bouhadja devant le conseil de discipline du parti qui prononcera certainement son exclusion des rangs du plus vieux parti. Parallèlement à cette décision qu’Ould Abbès a présenté comme un fruit d’un accord avec le président du FLN, Abdelaziz Bouteflika, les députés de la majorité ont décidé de tenir, aujourd’hui à l’APN, un sit-in de protestation pour exiger le départ de Bouhadja. « Un rendez-vous est pris demain à 8 h pour une action d’envergure », ont affirmé des députés de la majorité. Cette action vise, selon d’autres, à empêcher Saïd Bouhadja d’accéder à son bureau. Il faut rappeler que ce genre d’action a été « refusé » par les députés de la majorité qui pensaient que Bouhadja allait jeter l’éponge une fois le retrait de confiance exprimé contre lui.

Rappelons que Djamel Ould Abbès, premier responsable du FLN, n’avait pas manqué l’occasion de sa sortie samedi dernier pour appeler, à nouveau, le président de l’APN, à démissionner  sans faire de bruit et  à la « clairvoyance »,  lui recommandant de  « se retirer avec honneur ».

La crise à l’APN, pour rappel, s’est installé quand les présidents des groupes parlementaires du Front de libération nationale (FLN), du Rassemblement national démocratique (RND), de Tajamoue Amel El Djazaïr (TAJ), du Mouvement populaire algérien (MPA) et des Indépendants avaient signé une motion de retrait de confiance au président de l’APN.

La motion comprend notamment le retrait de confiance au président de l’APN, appelé à démissionner de son poste, avec gel de toutes les activités des structures de l’Assemblée jusqu’à satisfaction de la revendication des groupes parlementaires signataires. Les députés ont dénoncé, dans leur requête de retrait de confiance, les «dépassements et violations» enregistrés au sein de l’institution législative, à savoir « marginalisation éhontée, report intentionnel de l’adoption du règlement intérieur, marginalisation des membres de la commission des affaires juridiques, mauvaise gestion des affaires de l’APN, frais exagérés déboursés illicitement, recrutement douteux… ».

Depuis cette action, l’Assemblée vit un blocage inédit et toutes les tentatives de médiation menées se sont avérées vaines vu l’intransigeance et l’inflexibilité des deux camps.

Reporters

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

L’Algérie procèdera à la réalisation progressive de centrales électriques

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, mercredi à Blida, que l'Algérie procèdera désormais à la réalisation "progressive" de...

Lancement de la 1ère édition du Forum des Transports lundi prochain

Le ministre des Transports, Lazhar Hani supervisera lundi prochain le lancement de la première édition du "Forum des Transports" qui s'inscrit dans le cadre...

Complexe El-Hadjar: importation de l’acier brut pour résoudre le problème d’approvisionnement

Le Complexe sidérurgique d'El-Hadjar (Annaba) sera autorisé à importer de l'acier brut en cas de production locale déficitaire, pour résoudre le problème d'approvisionnement en...

Dans la même catégorie

- Advertisement -