L’allemand Porsche a levé le voile le Cayenne coupé, au lendemain de la baissée du rideau du salon automobile de Genève tenu au début du mois de mars. Une prouesse inédite chez ce constructeur qui pris de course tous les observateurs du secteur de l’automobile.

Une premièredans la gamme Porche, ce Cayenne Coupé se veut comme une mise à niveau du constructeur par rapport à ses concurrents allemands (BMW avec son X6 et Mercedes avec son GLE Coupé). Pour ce faire, le Cayenne Coupé adopte une silhouette similaire à celle de ses rivaux : toit plongeant, lunette très inclinée, coffre haut perché, troisième vitre latérale réduite.

Par ailleurs, la forme des feux est semblable à celle du Cayenne classique, avec entre eux un bandeau noir intégrant le monogramme.

En revanche, la plaque d’immatriculation est rejetée dans le bouclier sur le Coupé, sous la découpe de la malle. Un peu comme sur la Panamera, un aileron rétractable est caché entre la lunette et les feux, habillé d’un petit becquet. Pas de changement au niveau de la proue, ni sur la planche de bord où un large écran tactile prend place au centre, au-dessus des aérateurs. À l’arrière, et pour que les passagers ne soient pas trop pénalisés par la forme plongeante du pavillon, l’assise a été abaissée de3 cm, alors que le coffre conserve ses 625 litres de volume de chargement. L’habitacle reste baigné de lumière par un immense toit en verre panoramique, de série. Un pavillon en fibre de carbone sera disponible en option.

Deux versions seront disponibles au lancement. Le Cayenne Coupé sera équipé d’un six cylindres turbo de 3.0 litres délivrant 340ch, avec un couple maxi de 450Nm. La variante Turbo recevra un V8 4.0 litres de 550 ch, avec un couple maxi de 770 Nm. De quoi atteindre 286 km/h de vitesse de pointe et passer de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. Ce Cayenne Coupé sera dans les concessions d’ici la fin mai.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here