HomeDiversBelmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d’invincibilité de 27 matchs des Verts, n’est pas « le fruit du hasard, mais celui de trois ans de travail », soulignant que « le mérite revient aux joueurs », qui sont les principaux artisans de ce record africain.

« Cette série d’invincibilité de 27 matchs veut dire beaucoup. D’abord de la constance après le sacre africain en 2019, en se remettant au travail pour sortir des grosses performances. Le mérite revient aux joueurs, qui ont travaillé dur pour battre ce record. Maintenant, ca ne va pas être facile de préserver cette série, surtout que toutes les équipes nous attendent pour nous faire tomber », a déclaré Belmadi  à la presse à l’occasion du retour des Verts au pays, après leur victoire devant la Tunisie (2-0), vendredi soir à Tunis.

« C’était important d’aller faire un bon résultat face à la Tunisie, deuxième pays africain au classement Fifa, demi-finaliste de la dernière CAN, mondialiste en 2018 et  qui restait sur une série 12 matchs sans défaite. Donc, c’était important d’aller gagner chez eux et nous l’avons fait avec l’art et la manière », a-t-il souligné.

En dominant la Tunisie (2-0) grâce aux réalisations de Bounedjah (18e) et Mahrez (27e), l’Algérie a aligné un 27e match sans défaite, battant ainsi le record africain d’invincibilité, que détenait la Côte d’Ivoire depuis 2013.

Revenant sur ce stage ponctué par trois victoires, respectivement, contre la Mauritanie (4-1), le Mali (1-0) et la Tunisie (2-0), le sélectionneur national a indiqué que « l’objectif de ce regroupement était de pouvoir faire une revue d’effectif et voir évoluer l’ensemble des joueurs avant le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 ».

« C’est très important de ne pas avoir encaissé de buts, lors des deux derniers matchs. Ca montre que nous sommes une équipe bien organisée et que tous les joueurs sont concernés, pas seulement les défenseurs. C’est un équilibre qui commence par nos attaquants qui font bien le travail, en pressant, en se replaçant  rapidement », a-t-il expliqué.

Le coach national est, également, revenu sur le rendement des joueurs testés lors des trois rencontres amicales, à l’image, du milieu de terrain de Twente (Pays-Bas), Ramiz Zerrouki, qui a « très bien répondu aux exigences tactiques dans une équipe ou il y a beaucoup de concurrence », selon Belmadi.

« Zerrouki, ce n’est pas une surprise il a déjà prouvé son talent lors du match contre le Botswana ou contre le Mali. C’est un joueur sur lequel il faudra compter pour l’avenir », a-t-il ajouté.

Belmadi n’a pas tari d’éloges sur les autres joueurs, dont Haris Belkebla (Stade Brestois/ France), Ahmed Touba (RKC Waalwijk/ Pays-Bas) et Abdelkader Bedrane (ES Tunis/ Tunis), qui ont « réussi des prestations de haut niveau ».

Le sélectionneur national a, également, fait savoir qu’il a eu des discutions avec les joueurs sur la période du mércato d’été, pour « prendre les bonnes décisions durant cette année de qualification au Mondial et vite régler les cas de transferts pour les joueurs concernés, afin d’être prêt à aborder les éliminatoires dans les meilleures conditions en août prochain ».

« Au final, c’est aux joueurs de gérer leurs carrières, mais j’espère éviter les soucis rencontrés les saisons précédentes », a-t-il conclu.

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -