Blocage des projets d’investissement de Cevital : Issad Rebrab réplique à Ahmed Ouyahia


Issad Rebrab, le fondateur de Cevital, réplique au Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui s’exprimait ce jeudi, à l’Assemblée populaire nationale (APN), sur le bocage des investissements du plus grand groupe industriel algérien du secteur privé. « M. le Premier ministre, vous estimez que le blocage de Cevital à Bejaia, que vous aviez vous même qualifié d’inadmissible, est un malentendu administratif.

Ne pensez-vous pas qu’il a suffisamment duré (plus de 2 ans) ? », souligne Issad Rebrab, sur twitter, demandant au chef de l’Exécutif quand est-ce que ces malentendus seront levés. « Quand comptez-vous le régler ? Et les autres malentendus #Brandt & #EvCon? », s’interroge ce jeudi, Issad Rebrab, sur les réseaux sociaux, en s’adressant au chef du RND.

La passe d’arme entre les deux hommes, par médias interposés, a commencé hier lors que le groupe Cevital a interpellé les autorités, dans un communiqué de presse dans lequel M.Rebrab a dénoncé énergiquement le sabotage qui cible les investissements le Groupe. En effet, « le blocage du projet de trituration de Cevital à Bejaia vient de dépasser la barre des 700 jours. Nous vous avons alerté à maintes reprises sur cet acte de sabotage caractérisé de l’économie de notre pays, mais sans jamais recevoir de réponse de votre part », peut-on lire dans le communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here