Chérif Mellal: « notre politique de rajeunissement est un succès »

Le président du club kabyle, Chérif Mellal, est un homme comblé, lui qui compte encore sur ses poulains pour aller le plus loin possible en Coupe de la CA. “Personnellement, j’étais confiant pour ce déplacement en Tunisie car j’avais confiance en notre jeune équipe et je savais que nos joueurs avaient assez d’orgueil pour se révolter coûte que coûte après cette défaite concédée injustement à domicile contre le MC Oran en championnat”, nous confiait, hier encore, le chairman kabyle, qui appelle tous ses joueurs à se concentrer au maximum pour réaliser un autre exploit ce dimanche à l’occasion du match retour contre le CS Sfax, tout cela, pour assurer la qualification pour les demi-finales de la Coupe de la confédération.

“C’est vrai que nous avons remporté la première bataille à Sfax, mais il va falloir retrousser encore les manches pour arracher le précieux billet qualificatif pour le fameux ‘carré d’as’ de l’épreuve”, dira encore le “boss” kabyle, qui croit dur comme fer en cette jeune formation kabyle qui ne cesse de surprendre tous les observateurs depuis le début de cette belle aventure africaine. “Et dire qu’en début de saison certains ne donnaient pas cher de nos chances en compétition nationale et surtout en Coupe d’Afrique, et voilà que la JSK est le seul club algérien à jouer, cette année, sur trois tableaux, championnat national, Coupe de la ligue et Coupe de la CAF, mais il faut reconnaître que nous avons investi beaucoup d’espoirs sur cette jeune équipe qui s’est bien préparée durant tout l’été et a travaillé d’arrache-pied pour relever la tête malgré un début de saison difficile et une campagne hostile contre la direction du club”, enchaîne Mellal.

Mais au-delà du parcours élogieux de la JSK, le président Mellal est surtout ravi par l’éclosion de nombreux jeunes talents qui font déjà la force et la fierté du prestigieux club du Djurdjura. “Notre politique des jeunes commence à porter ses fruits, et le meilleur est encore à venir car, après la confirmation des valeurs sûres qui ont pour noms Boualia, Nechat, Kerroum, Aït Abdeslam, Souyad et autres El-Orfi, d’autres jeunes espoirs du club tels que Hadid, Mebarki, Bouaziz, Houari, Benchelouche, Haddouche, Arfi et bien d’autres sont encore prêts à assurer la relève pour prouver que la formation n’est pas un vain mot à la JSK”, enchaînera Chérif Mellal, qui compte beaucoup sur la réalisation prochaine du centre de formation de la JSK à Oued Aïssi pour conforter un projet d’envergure auquel il a toujours cru depuis son arrivée à la tête du club kabyle.

“Le football algérien a besoin d’un souffle nouveau qui passe nécessairement par une bonne politique de jeunes qui ne fera que relever le niveau de notre élite, et il n’y a que le travail en profondeur qui finira par payer à long terme”, conclut Mellal, qui s’est toujours inscrit en faux contre la politique du vedettariat et des salaires mirobolants.

 

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -