Cotes algériennes: les stations nationales envahies par les radios étrangères

Les estivants qui se rendent en vacances sur le littoral algérien peinent à capter les radios nationales et les radios régionales. Et pour cause. Le beau temps qui règne sur la rive de la Méditerranée impacte sensiblement et négativement sur les antennes locales, permettant ainsi aux radios étrangères, notamment italiennes et espagnoles, d’envahir les postes radio des automobilistes.

À Alger, comme à Tipasa, ou encore à Boumerdès, les auditeurs accèdent difficilement aux programmes locaux à cause, notamment, de la proximité des émetteurs-récepteurs puissants installés à bord des bateaux de pêche qui naviguent dans les eaux internationales.

Ce phénomène est devenu récurrent depuis plusieurs années et aucune solution ne semble être efficace pour brouiller les ondes des radios étrangères.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -