Covid : 25% des décès sont des jeunes de moins de 45 ans, selon le Pr Djenouhat

Le professeur Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie et chef de service du laboratoire central EPH Rouiba, a indiqué qu’on devrait s’attendre à une baisse des cas d’infection au coronavirus Covid-19, en raison de la vaccination.

Dans une déclaration faite ce jeudi 5 août 2021 à la Radio locale de Aïn Témouchent, le Pr Djenouhat a indiqué que 30% des patients atteints du Covid-19 sont hospitalisés et environ 25% des décès sont des jeunes de moins de 45 ans.

Il a également souligné que les autorités sanitaires comptent sur la sensibilisation des jeunes pour réagir et exiger la vaccination.

Le Pr Djenouhat a indiqué que nous souffrons du problème d’un mauvais diagnostic précoce des cas de contamination au coronavirus, en raison des symptômes variés présentés par le variant Delta.

Il a également souligné que la désinformation a poussé les patients à s’abstenir d’aller à l’hôpital, compliquant ainsi leur état de santé, précisant que les autorités sanitaires avaient averti que le variant Delta se propage de manière exponentielle, ce qui explique l’augmentation des infections.

Le Pr Djenouhat a indiqué que l’hypothèse de la troisième dose de vaccins n’a pas encore été envisagée, soulignant par ailleurs que la recherche scientifique travaille toujours sur l’intervalle approprié entre les doses de vaccins, mais en principe, nous visons à augmenter l’intervalle entre 4 et 8 semaines, a-t-il précisé.

« Les effets secondaires bénins après la vaccination signifient que le système immunitaire réagit bien et nous n’avons enregistré aucun symptôme grave à travers le pays », a précisé le professeur Djenouhat, selon la même source.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -