mercredi, juillet 15, 2020

Diabète en Algérie: retard dans la prise en charge par rapport aux nouvelles molécules

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La prise en charge des diabétiques en Algérie connaît un certain retard par rapport aux nouvelles molécules qui figurent dans les nouvelles recommandations internationales, a affirmé le Pr Amine Chami, en marge des 2es journées internationales de médecine interne, ouvertes vendredi à Oran.

Deux nouvelles molécules, en l’occurrence les analogues du GLP-1 et les inhibiteurs SGLT-2, ont prouvé leurs efficacités sur le cœur et les reins, et sont recommandées pour les patients qui ont des manifestations cardiovasculaires. Or, elles ne sont pas disponibles ou accessibles en Algérie, a-t-il informé.

« Ces deux molécules permettent de réduire la mortalité chez les diabétiques qui décèdent à cause de problèmes cardiaques ou rénaux », a expliqué le spécialiste, ajoutant que les deux médicaments sont en première ligne des recommandations.

En Algérie, les GLP-1 sont disponibles mais ne sont pas remboursables, alors que les SGLT-2 n’ont pas encore été introduites sur le marché. Le prix des GLP-1, dont le coût mensuel dépasse les 12.000 DA, ne figure pas sur la nomenclature des médicaments remboursables et n’est ainsi pas pris en charge par la sécurité sociale.

Le Professeur a par ailleurs fait l’impasse sur le coût d’utilisation de ces deux molécules par rapport au coût du traitement thérapeutique actuel.

Toutefois, il a souhaité une démarche pour la prise en charge par la sécurité sociale de ces médicaments qui peuvent contribuer d’une manière significative à l’amélioration de la qualité de la prise en charge thérapeutique des diabétiques.

Trois thématiques seront abordées au cours des deuxièmes journées de médecine interne, organisées par le CHU d’Oran et l’Association des amis de la médecine interne (AAMICO) qui se poursuivront deux jours durant, à savoir le diabète sucré, la sclérodermie et les manifestations rhumatismales en médecine interne.

Plus de 400 participants prennent part à cet événement médical qui propose six ateliers encadrés par des référents nationaux et internationaux, sur des thématiques en rapport avec la prise en charge du diabète comme l’écho-doppler des artères des membres inférieurs des sujets diabétiques et l’interprétation de la MAPA (mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Assurances/la CAAT: 24,5 milliards DA de chiffre d’affaires, soit 2% de croissance en 2019

La Compagnie algérienne des Assurances (CAAT), a réalisé en 2019, un chiffre d'affaires de plus de 24,5 milliards de...

OAIC: un système numérique pour traquer le trafic

C'est un secteur qui a connu beaucoup de scandale et de détournements. Pour preuve, l'ex PDG de cette entreprise nationale, 'l'OAIC, séjourne actuellement en...

Trafic et stupéfiants: 6 narcotrafiquants arrêtés et saisi de marchandises

Des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP) et des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, en coordination avec les services de la Sûreté...

Mascara/ liberté de la presse : le journaliste Ali Djamel Toubal condamné à 15 mois de prison ferme

La justice continue à frapper fort en emprisonnant des journalistes. Ainsi, la cour d’appel de la wilaya Mascara a condamné, ce mardi 14 juillet, un correspondant...

Aid el Adha: la fatwa du ministère autorise le sacrifice

On a fini par prendre la décision autorisant la population à sacrifier un mouton à l'occasion de l'Aid el Adha. Ainsi donc, la Commission ministérielle...

Agression du personnel médical/Covid19: le directeur de CHU de Bouira s’en sort indemne et apporte des précisions

Le directeur du CHU Mohamed Boudiaf à Bouira, le Dr Boutemeur Djamel s'en est sorti indemne après sa défenestration suite à la menace d'ont...

Alger-Paris: Abdelmadjid Tebboune, président de l’Algérie: «Nous ne nous laisserons plus caporaliser par quiconque»

Le président Abdelmadjid Tebboune a accordé un entretien au quotidien français l'Opinion. Nous reproduisons ici l'intégralité de l'interview tel que publié dans le journal. Dans...

Tebboune: la situation financière de l’Algérie lui permet d’accomplir les réformes

La situation financière de l'Algérie, avec des réserves de change encore appréciables et une meilleure maîtrise des dépenses et des importations, permettra au pays...

Dans la même catégorie

- Advertisement -