lundi, mars 8, 2021

Don de sang : hausse de 9,4% durant le 1er semestre 2019

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Vendredi prochain, le monde célèbrera à la journée internationale du don de sang. L’Algérie n’est pas en reste. Bien au contraire. Les algériens sont de plus en plus conscients de la nécessité de don du sang pour sauver des vies.

Pour preuve, la quantité de sang collectée, suite aux dons des citoyens, a progressé de 9,4 % durant le 1er semestre de l’année en cours par rapport à la même période de 2018, a annoncé mercredi à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui.

Intervenant à l’ouverture de la Journée nationale des donneurs de sang, annuellement célébrée le 25 octobre, le ministre s’est félicité de la hausse du taux de sang collecté, atteignant 9,4% durant le 1er semestre de 2019, en même temps que la multiplication des centres de transfusion sanguine à travers le territoire national.

Néanmoins, « les défis demeurent importants en terme de disponibilité de cette matière vitale, selon les normes de qualité et de sécurité requises », a-t-il observé, préconisant la mise en place d’un registre national des rhésus rares afin de « mieux répondre aux attentes des malades ».

Cet objectif suppose « une meilleure organisation et une coordination entre les différents établissements de santé », a-t-il poursuivi, rappelant les dispositions réglementaires liées à l’activité de transfusion sanguine prévues dans la nouvelle loi sur la santé.

Il a fait savoir que la collecte demeure « un service public gratuit basé sur la solidarité citoyenne », insistant sur « l’interdiction formelle du caractère commercial de cette activité, s’agissant aussi bien du sang humain que du plasma et ses dérivés ».

De son côté, le représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Algérie, François Bla Nguessen, a notamment recommandé la mise en place de systèmes nationaux assurant la coordination de toutes les activités de transfusion sanguine ainsi que le dépistage systématique du sang collecté afin de sécuriser les malades destinataires.

Tout en soulignant que la transfusion sanguine sauve des millions de personnes par an, l’intervenant a fait remarquer que sur les 112.5 millions de sang collectés dans le monde, prés de la moitié provient des pays à revenus élevés où la transfusion sanguine concerne essentiellement les personnes de plus 65 ans, alors que dans les pays à faibles revenus, jusqu’à 67 % du sang administré est destiné aux enfants de moins de 5 ans.

Pour sa part, la directrice générale de l’Agence nationale du sang (ANS), Linda Ould Kablia, a insisté sur l’importance de ce geste (don de sang) qui « redonne de l’espoir à ceux qui l’ont perdu », relevant la « demande croissante » exprimée par les malades pour cet élément essentiel à leur vie.

Allant dans ce sens, le président de la Fédération algérienne des donneurs de sang (FADS), Kaddour Gherbi, a plaidé pour l’instauration de la culture du don de sang au sein de la société et ce, « en dehors des situations d’urgence », dans la mesure où, a-t-il expliqué, « un maximum de donneurs sauvera un maximum de vies ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Selon Jerome Powell: L’économie toujours impactée par la Covide-19

La reprise de l'économie américaine reste "inégale et loin d'être complète" et il faudra "un certain temps" avant que la Réserve fédérale envisage de...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son plus haut niveau depuis six...

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme avec Microsoft, destiné à accélérer...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Dans la même catégorie

- Advertisement -