Drogue : Plus de 1,2 millions de comprimés psychotropes et 300 kg de cocaïne saisis durant le premier semestre de 2019

Les services de la Sureté nationale (SN), de la Gendarmerie nationale (GN) et des Douanes ont saisi plus de 1,2 millions de comprimés psychotropes et 300 kg de cocaïne en Algérie durant le premier semestre de l’année 2019, a-t-on appris, mardi, auprès de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

« Le bilan de l’ONLDT fait état de la saisie de pas moins de 1,2 millions de comprimés psychotropes », a déclaré à l’APS, M. Bouzarti Noureddine, représentant de l’office, en marge de la caravane de sensibilisation et des portes ouvertes sur la lutte contre la drogue en milieu scolaire, organisées par l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger (APW).

Concernant les drogues dures, « 306 kg de cocaïne et plus de 295 grammes d’héroïne ont été saisis », a ajouté le même responsable.

Les quantités de résine de cannabis saisies par les services de la SN, de la GN et des douanes durant la même période de référence, ont dépassé 23 tonnes, contre 32 tonnes saisies en 2018.

Soulignant que les quantité des drogues saisies durant les toutes dernières années avaient enregistré « une baisse importante », la même source a rappelé les chiffres enregistrés par les trois services de lutte contre les stupéfiants (GN, DGSN et Douanes), qui révèlent que le bilan des années 2014 jusqu’à 2016 avait dépassé le seuil de 100 tonnes pour les quantités de résine de cannabis saisies, à titre d’exemple, (181 tonnes en 2014, 126 tonnes en 2015 et 109 tonnes en 2016) avant de reculer à 52 tonnes en 2017.

Nous constatons actuellement que les jeunes se penchent beaucoup plus sur la consommation des psychotropes par rapports aux années précédentes où ces derniers consommaient le cannabis, a-t-il soutenu.

Le bilan des affaires liées à la drogue ayant été traitées par les services judiciaires a connu une hausse entre 2014 et 2018, passant de 18.653 affaires en 2014 à près de 25.000 affaires en 2015, puis à plus 33.000 affaires en 2018.

M.Bouzarti a révélé, dans ce sens, que le nombre de toxicomanes pris en charge au niveau des centres de désintoxication à travers les différentes wilayas du pays a atteint, lors du premier trimestre de l’année en cours, 5.432 personnes, sachant que près de 24.500 personnes avaient été pris en charge au niveau de ces centres en 2018.

Pour rappel, la caravane de sensibilisation à la lutte contre la drogue en milieu scolaire devra se pour suivre jusqu’au 19 décembre et toucher 25 établissements éducatifs et centres de formation professionnelle à travers les circonscriptions administratives de la wilaya. La caravane a fait une halte mardi au niveau du lycée Mohamed Bouabdellah (les Eucalyptus) Cette manifestation, à laquelle participe des instances sécuritaire, l’association « Moustaqbal Chabab » et les directions de la Jeunesse et des Sports et des Affaires religieuses et des Wakfs de la wilaya d’Alger, vise à sensibiliser les élèves et les jeunes aux risques de la toxicomanie et ses répercussions sur leur avenir.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -