HomeDiversEmotion en Espagne: un basketteur sans papier sauve un homme de la...

Emotion en Espagne: un basketteur sans papier sauve un homme de la noyade

Le sauvetage d’un homme de 72 ans, qui était tombé dans l’estuaire de Bilbao inconscient, a fait le tour des réseaux sociaux. Tout le monde salue l’acte héroïque d’un sans-papier sénégalais de 27 ans, Mouhammad Fadal.

Héros un jour, héros toujours. À 27 ans, Mouhammad Fadal n’a pas hésité une seconde à mettre sa vie en danger pour aller sauver un homme de 72 ans qui était en train de se noyer dans l’estuaire de Bilbao, en Espagne. En quelques minutes, la vie de ce joueur de basket de Bihotz Kantxa a basculé. Aujourd’hui, son geste héroïque a été salué dans tout le pays et même au-delà, puisque son acte de bravoure a été filmé et posté sur les réseaux sociaux.

L’histoire de ce jeune Sénégalais, sans-papiers en Espagne, a été relatée par la presse espagnole. Tout commence quand un homme de 72 ans se balade sur le pont Merced, qui relie le Casco Viejo et le quartier San Francisco à Bilbao. Ce dernier perd connaissance et bascule de la rambarde pour tomber dans l’estuaire de Bilbao. Sans hésiter, Mouhammad Fadal plonge alors au secours de cet homme qui était promis à une noyade certaine. Pendant de longtemps minutes, le héros s’emploie à maintenir l’infortuné hors de l’eau, au prix d’un effort incroyable.

Soutenu par trois autres hommes, dont un policier municipal, il a ensuite pu sortir de l’eau la victime après quinze minutes d’angoisse. Interrogé par Deia, le journal local, le jeune homme a avoué ne pas s’être rendu compte du danger qu’il prenait : « Je n’y ai même pas pensé. Quand j’ai vu que l’homme était en danger, je me suis jeté pour essayer de l’aider. » Mais toujours selon Deia, Mouhammad Fadal n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2019, il avait déjà sauté dans l’estuaire pour venir en aide à une femme, dans des circonstances similaires.

Toujours dans son récit, le joueur de Bihotz Kantxa, qui utilise le basket comme vecteur de la lutte pour l’égalité des chances, a avoué avoir tenté sa chance dans le club de Bilbao Basket. « Mais sans papiers, je ne peux pas jouer », regrette le héros.

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Mamoudou Gassama, un Malien sans papiers, qui avait escaladé à mains nues plusieurs balcons, pour rattraper un enfant suspendu dans le vide. Un acte qui avait été récompensé par Emmanuel Macron, le président de la République, qui lui avait accordé la nationalité française. Aujourd’hui, en Espagne, à travers une pétition lancée par une de ses amies, on se prend à espérer le même sort pour le héros du pont de l’estuaire de Bilbao.

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -