Finale de la Coupe de la Confédération: la JS Kabylie rate son rendez-vous avec l’histoire

En quête d’un septième trophée continental, les Algériens de la JS Kabylie ont raté l’occasion de décrocher une nouvelle étoile en s’inclinant devant les Marocains du Raja de Casablanca sur le score de 1 à 2 (mi-temps : 0-2), en finale de la Coupe de la Confédération africaine de football, disputée samedi soir au stade de l’Amitié Général-Mathieu-Kérékou de Cotonou.

Cueillis à froid en début de rencontre, en encaissant deux buts dans le premier quart d’heure de jeu par Sofiane Rahimi (4’) et Ben Malango (14’), les joueurs de la JSK n’ont pas réussi à trouver les solutions offensives, notamment durant la dernière demi-heure ou ils ont évolué en supériorité numérique.

Dans une finale disputée devant 12.000 spectateurs, dont une centaine d’Algériens, la défense des Canaris a été surprise dés l’entame du match par l’attaquant du Raja Sofiane Rahimi, qui a réussi à ouvrir le score à la 5e minute de jeu sur une passe décisive d’Omar Arjoune.

Refusé, dans un premier temps pour une position d’hors jeu, le but marocain est finalement validé par l’arbitrage vidéo et l’arbitre central sud-africain Victor Miguel de Freitas Gomes.

Profitant des approximations de placement de la défense de la JSK, le Raja a aggravé la marque dix minutes plus tard (14’) par son avant-centre congolais Ben Malango, qui signe son sixième but dans la compétition.

 

Les joueurs de Denis Lavagne ont par la suite essayé de réagir, en obtenant deux occasions de marquer par Benchaira (17’) et Oukaci (27’), mais le gardien marocain Anas Zniti est resté vigilant pour permettre à son équipe de rejoindre les vestiaires avec deux buts d’avance.

Beaucoup mieux organisée avec une formation tactique (4-3-3) et l’entrée en jeu de Hamroune, la JSK a réussi à réduire le score par son attaquant vedette Zakaria Boulahia dés l’entame de la 2e mi-temps (46’), redonnant l’espoir aux Canaris d’égaliser, notamment, après de l’expulsion d’Omar Arjoune (62’).

Mais la précipitation et le manque d’expérience ont fait que la JSK ne parviendra pas à revenir au score face à une équipe marocaine solidaire en défense, qui a su garder son avantage jusqu’au coup de sifflet final.

Malgré cette défaite en finale, les coéquipiers du capitaine Réda Bensayah, ont réussi à déjouer les pronostics, parvenant à atteindre le dernier stade de la compétition, en réalisant un parcours presque sans faute.

De son côté, le Raja de Casablanca, détenteur du trophée à deux reprises : 2003 (ancienne formule, ndlr) et 2018, succède au palmarès de la compétition à un autre club marocain le RS Berkane, qui s’était imposé en 2020 devant le FC Pyramids d’Egypte (1-0).

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -