Foyer pour âgées de Skikda : la générosité des donneurs

0

Le Foyer pour personnes âgées (Fpa) de la wilaya de Skikda, anciennement le Foyer pour personnes âgées et handicapées (Fpah) ou l’ex-Hospice, demeure l’attraction caritative de premier choix.

Les associations à caractère social y affluent régulièrement pour apporter aide et assistance aux pensionnaires, les victimes de l’ingratitude de la progéniture, parentale ou maritale. Ces hommes et femmes, qui à leur insu, ont subi les affres de la maltraitance humaine.

Des actions de distribution d’effets vestimentaires, agrémentées d’exhibitions clownesques, de décibels de disc jockey et de collations, sont généralement les plus en vue. La plus récente d’entre elles est celle initiée, ce samedi, par l’Association Lil Kheir ouel Ibdaa de Skikda, présidée par Fella Bouderias.

Outre les quinze pensionnaires du FPA, ce sont les sept nouveau-nés de l’Etablissement pour enfants assistés (ex-pouponnière) qui ont bénéficié d’un lot de cadeaux symboliques (grenouillères, sucettes, jouets et des tricots), acquis sur fonds propres de l’association et aussi de la part de particuliers.

Le Fpa, faut-il le souligner, a récemment bénéficié d’une enveloppe financière de l’ordre de vingt (20) millions de DA, pour la réhabilitation de la bâtisse, une ancienne église menaçant ruine, érigée en 1847. Outre cela, des équipements en fenêtres PVC ont été installés au niveau de salles des pensionnaires, notamment. Ces informations nous ont été communiquées par Samia Djouab, la directrice de l’action sociale et de la solidarité (Dass) de la wilaya de Skikda, lors de l’audience qu’elle nous accordée en son siège, au pôle administratif de la cité Merdj-Eddib.

Notre interlocutrice a tenu à ajouter que « le projet d’un monte-charge, pour six (6) millions de DA sera réalisé incessamment, nous sommes au stade de l’attribution du marché. Cet équipement devra faciliter le déplacement par étage des pensionnaires, mais aussi l’acheminement de tous objets, généralement transportés par escalier. »

A rappeler également que la bâtisse a été fermée pendant cinq ans, pour les travaux de réhabilitation, il n’a été rouvert qu’en 2016. Durant cette période, les pensionnaires ont été transférés vers Dar Errahma, sise à la cité Aissa-Boukerma (ex-Sicel).

Pour sa part, l’Association Lil Kheir ouel Ibdaa de Skikda, a lancé sa page Facebook, Association du bonheur, pour permettre aux gens désireux de faire du bien de s’y rapprocher.

Par Zoheir Zaid