Hirak: Kenza Khatto condamnée à 3 mois avec sursis et 20.000 DA d’amende

La journaliste de Radio M, Kenza Khatto, a été condamnée, ce mardi 1er juin 2021, par le tribunal de Sidi M’hamed, à trois mois avec sursis et à une amende de 20.000 dinars, pour outrage à corps constitué, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Elle a été relaxée par le même tribunal pour le chef d’inculpation « atteinte à l’unité nationale ». Le parquet avait requis 1 an de prison ferme à l’encontre de la journaliste Kenza Khatto lors de son procès le 25 Mai 2021 au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.

Kenza Khatto a été poursuivie pour les chefs d’inculpation suivants : Atteinte à l’unité nationale, publications de nouvelles pouvant porter atteinte à l’intérêt national, incitation à attroupement non armé, outrage à corps constitué.

Pour rappel, la journaliste Kenza Khatto a été violemment arrêtée alors qu’elle couvrait la marche du Vendredi 14 Mai 2021 à Alger.

Après présentation de la journaliste Kenza Khatto devant le procureur du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, le 17 Mai 2021, il a été décidé la comparution immédiate. Kenza Khatto est remise en liberté provisoire, son procès renvoyé au 25 Mai 2021.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -