Innovation et personnalisation du traitement dans les cancers colorectaux : Merck veut une connexion entre les experts algériens en oncologie

Merck, acteur majeur dans le domaine des sciences et des technologies, organise aujourd’hui la première session d’une série de rencontres et d’échanges entre les experts de l’oncologie en Algérie.

Cet événement a rassemblé, selon un communiqué en notre possession, plus de 450 professionnels de santé algériens entre oncologues, chirurgiens, anatomopathologistes et radiothérapeutes, autour du thème « Innovation et personnalisation du traitement dans les cancers colorectaux métastatiques ».

A travers cette rencontre qui porte bien son nom « Onco’nnect les Experts », Merck se donne pour ambition de connecter les experts en oncologie du pays. Cette première session, qui a eu lieu à Alger, a été diffusée simultanément en vidéoconférence à Annaba, à Constantine et à Oran afin de permettre au plus grand nombre d’accéder aux dernières actualités et d’interagir avec les conférenciers. Au-delà de ces quatre villes,la session a pu être suivie en live streaming sous format d’un webinairegrâce à une plateforme digitale dédiée à l’usage exclusif des professionnels de la santé.

« Chez Merck, la collaboration est la clé du succès, non seulement pour développer et offrir les meilleurs traitements mais également pour renforcer l’efficacité conjointe des différents spécialistes. La série de rencontres d’« Onco’nnect les Experts » est une suite logique de notre engagement envers les formations médicales constituant une plateforme d’échange scientifique entre les spécialistes de l’oncologie pour croiser les points de vue, renforcer les compétences et favoriser de nouvelles pratiques. Ceci pour le plus grand bénéfice des patients atteints de cancer » a déclaré le Dr. Moncef Meklati, Directeur Général de Merck pour l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest.

Cette matinée scientifique, riche en information et en interactivité, a été animée par des orateurs d’envergure. Le Pr. René Adam, une des plus grandes pointures de l’oncologie, Chef de Département, Responsable de l’unité de chirurgie Hépato-Biliaire, cancer et transplantation de l’hôpital Paul Brousse et Fondateur du registre international des métastases hépatiques colorectales (Livermetsurvey), ainsi que le Pr. Mohammed Oukkal, une des références en oncologie en Algérie, Chef de service d’oncologie médicale au CHU de Beni-Messous d’Alger, Membre de la Société Algérienne d’Oncologie Médicale (SAOM) et Secrétaire général de la Société Algérienne de Formation et de Recherche en Oncologie (SAFRO).

« En oncologie, il reste encore plusieurs questions en suspens sur la stratégie adéquate pour un patient avec un cancer colorectal métastatique. Cet échange est une occasion parfaite pour avoir une opinion d’expert et pouvoir proposer à la communauté scientifique des recommandations sur une meilleure approche pluridisciplinaire de la prise en charge des patients » a affirmé le Pr. René Adam.

Le Pr. Mohammed Oukkal a ajouté « Chaque année, 10 000 nouveaux cas de cancers digestifs sont diagnostiqués en Algérie. Par ailleurs, le cancer du colon et du rectum est devenu le premier cancer chez l’homme et le second chez la femme. Ces données soulignent l’importance des rencontres à l’instar de la session d’aujourd‘hui, permettant de réunir tous les spécialistes en oncologie à travers tout le territoire algérien et de déterminer la stratégie thérapeutique à adopter dans le but d’assurer une prise en charge optimale du patient. »

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -