Journaliste Rabah Karèche: 3 ans de prison requis, verdict le 12 août

Le procès du journaliste et correspondant du journal Liberté s’est tenu ce jeudi 5 août 2021 au tribunal de Tamanrasset au sud du pays.

Le parquet a requis 3 ans de prison ferme et une amende de 100.000 dinars à l’encontre du journaliste Rabah Karèche. Le verdict dans le procès a été renvoyé au jeudi 12 août, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

La défense de Rabah Karèche a été assurée par plusieurs avocats qui ont fait le déplacement d’Alger-Tamanrasset, à l’instar de Me Mostefa Bouchachi, Me Zoubida Assoul ou encore Me Abdelghani Badi. Plusieurs journalistes étaient également du voyage pour assurer la couverture médiatique du procès de Rabah Karèche.

Rabah Karèche est poursuivi pour les chefs d’inculpation : « Création d’un compte électronique consacré à la diffusion d’informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société »; « diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public » et « l’usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et  l’unité nationale ».

Rabah Karèche a été placé, lundi 19 avril 2021, sous mandat de dépôt par le tribunal de Tamanrasset. Le journaliste avait été convoqué la veille par les services de sécurité, après la publication dans l’édition du 18 avril du journal Liberté, d’un article sur une manifestation contre le nouveau découpage territorial dans la région.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -