Les deux sociétaires de la JS Kabylie (Ligue 1 de football) Lyes Benyoucef et Juba Oukaci, ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis pour possession de drogue dure (cocaïne) destinée à la consommation, selon le verdict prononcé ce lundi par le tribunal de Chéraga (Alger).

Les deux joueurs ont écopé également d’une amende de 20.000 dinars. Selon les faits de l’audience « les péripéties de l’affaire remontent à un appel téléphonique au numéro Vert de la sûreté nationale émis par une fille qui a alerté sur la présence de deux joueurs et leur ami dans une chambre à l’hôtel Emir de Chéraga, en train de consommer de la drogue. Après cet appel, la police judiciaire s’est déplacée sur les lieux où elle a saisi 0.25 grammes de drogues dures (cocaïne) et un billet enroulé de 1000 dinars. Les trois inculpés ont été envoyés devant la justice.

Ils ont nié les accusations, tout en révélant qu’il s’agissait d’un coup monté par une ancienne amie d’un des deux joueurs. La défense a plaidé des circonstances atténuantes pour ne pas pénaliser les deux joueurs dans leur carrière sportive ».

En réaction à cette affaire, la direction de la JSK a annoncé sa décision d’exclure « définitivement » les deux éléments de l’effectif du club.

« La décision est désormais prise et de façon irrévocable au sein de la direction kabyle. Les noms des deux employés du club, Lyes Benyoucef et Juba Oukaci, sont définitivement rayés de la liste de l’effectif du club.

Aussi, la direction du club se réserve dorénavant le droit de demander des dommages à quiconque qui portera atteinte à la notoriété et aux couleurs du club », écrit la JSK dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook.

« D’autres mesures disciplinaires et de contrôle des comportements seront également prises et immédiatement pour prévenir tout manquement de respect au club ainsi que toute intention de nuire à celui-ci », ajoute la même source.