Le Fils d’Aboudjerra Soltani se prend pour un gangster, sans se sourcilier. Il se croit intouchable et que tout lui est permis, sans aucune impunité. Mais les temps ont changé, le rejeton de l’ex ministre d’Etat sans portefeuille ne s’est pas rendu compte.

Ainsi, pour avoir agressé un gendarme affecté à la résidence d’État de Zéralda, un des enfants d’Aboudjerra Soltani a été placé, mercredi, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Chéraga, apprend-on de différentes sources.

Avant le mouvement populaire de 22 février, les enfants de certains responsables politiques, habitant à Club-des-Pins, avaient des démêlés avec les autorités.

Mais sur de simples coups de téléphone, ils étaient libérés. Les choses sont-elles changées pour autant ?