La pègre qui nous gouverne: Le directeur de l’EPSP de Djelfa limogé et poursuivi en justice

Le ministère de la Santé a nommé un nouveau directeur à la tête de l’établissement public de santé de proximité de Djelfa, en remplacement de l’ancien directeur qui fait l’objet de poursuites judiciaires dans deux affaires de malversation, apprend-on de sources concordantes.

Le procureur de la République près le tribunal de Djelfa a ouvert une enquête sur l’octroi d’avantages injustifiés par l’ex-directeur au fils d’une ex-députée RND. Ce dernier, étudiant en médecine, aurait occupé un poste fictif d’aide-soignant pendant 14 mois et aurait même perçu la prime de la Covid-19 octroyée au personnel médical et paramédical.

L’ex-directeur de l’EPSP a également été entendu par la brigade économique de la PJ, jeudi dernier, dans une autre affaire liée à la gestion des œuvres sociales du même établissement. Cependant, des parties influentes locales tentent, malgré tout, de propulser le concerné pour prendre les destinées de la prestigieuse clinique ophtalmologique algéro-cubaine de Djelfa.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -