Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, bannit les mauvaises habitudes : «Ici, c’est l’EN, pas un mariage »

Répondant à une question sur ce que faisait Alcaraz en invitant certains joueurs à assister à la rencontre, le coach a été clair par rapport à ce sujet et n’a pas manqué de faire savoir qu’il s’agissait de l’équipe nationale et pas d’un mariage : «Il y a peu de choses que j’ignore mais si je fais ça un jour, j’utiliserai le mot. Peu de jeunes jouent. Des joueurs comme Ounas qui a joué 45 minutes face à la Sampdoria. Des joueurs comme ça, ça aurait été bien de les voir mais pas en tant qu’invité. Venir et toucher au groupe et voir comment évolue le joueur dans le groupe. Les voir à l’entraînement.

La télé c’est bien mais les voir devant nous, c’est encore mieux. Le délai était trop court, il fallait optimiser les séances et voilà. Ça a été pensé, dans l’avenir, je pourrai récupérer une plus grande liste de joueurs mais en même temps, quand on a des matchs couperets, on n’a pas le temps mais sur d’autres regroupements, on pourrait le faire.» L’autre point sur lequel se sont focalisés les journalistes n’est l’absence des locaux dans la liste. Même s’il pensait avoir clos le sujet des locaux et binationaux, Djamel Belmadi s’est emporté et a déclaré : «Je vous avais dit que le débat est clos par rapport à locaux. Que voulez-vous que je dise ? Il y a un constat, j’ai fait une liste de footballeurs pour l’EN. Peu importe où ils jouent. D’ailleurs, Bedrane est là. Il y a des joueurs qui sont issus du championnat.

Abdellaoui était dans cette liste. J’ai envie de dire que je ne voulais pas que ce soit un sujet à polémique. Il faut arrêter l’hypocrisie. Ça fait trois semaines que je suis là. J’ai été dans les stades et j’ai vu. Vous savez que dans ce championnat là qu’il y a des problèmes. Prenez tout l’ensemble. Quand il s’agit de l’EN, on ramène ce discours populiste. Tout le monde se pose la question mais la réponse est là. J’espère trouver un joueur car je sais que l’Algérien est un bon joueur au-dessus de la moyenne. Des joueurs qui sont algériens qu’on est bons. Maintenant, il y a un championnat qui n’est pas le meilleur. Donc, je le dis, on va aller dans les stades et chercher les joueurs. Ce n’est pas les noms qui sont cités. J’ai peut-être une autre vision. Il me faut du temps et j’essaie d’aller au plus rapide. Aujourd’hui, les choses sont comme ça.»

Compétition

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici