Ligue 1: six mois de suspension pour les SG de la JSK et du WAT

Les secrétaires généraux de la JS Kabylie et du WA Tlemcen, Marzouk Brahimi et Ghouti Benmoussat, ont écopé de six mois de suspension chacun, dont trois avec sursis, pour leur implication dans une bagarre lors du match entre les deux équipes le 6 août, pour la mise à jour de la 27e journée de Ligue 1 (3-2), a annoncé samedi la Commission de discipline (CD) de la Ligue de football professionnel (LFP).

« Brahimi et Benmoussat devront s’acquitter également d’une amende de 60.000 DA chacun », a ajouté la CD de la LFP, en précisant qu’elle s’est basée sur l’article 67, alinéa 2 du code disciplinaire, pour prendre cette décision.

En effet, selon la même source, l’arbitre directeur du match JSK-WAT avait signalé qu’une bagarre générale a éclaté en toute fin de rencontre, juste devant les vestiaires. Le referee a précisé que c’était les dirigeants des deux clubs qui en étaient les instigateurs, mais il n’avait pas clairement identifié les concernés.

Malgré tout, et suite aux rapports des officiels, la CD de la LFP a décidé de sévir, en appliquant l’article 67 alinéa 2 du code disciplinaire, ayant également concerné le capitaine de la JSK, Tizi Bouali, qui a écopé de trois matchs de suspension, dont un avec sursis (art. 67/2).

Ahmida Zenasni, le capitaine du WAT a écopé d’une sanction identique à celle de Tizi Bouali, car impliqué lui aussi dans cette bagarre (non identifié).

Enfin, et pour non-respect du protocole sanitaire, comme cela a été signalé par le Covid-Manager, la JSK et le WAT devront s’acquitter d’une amende de 200.000 DA chacun.

Par ailleurs, et dans le cadre de la reprise de l’affaire N. 344, concernant la rencontre AS Aïn M’lila – ASO Chlef, disputée le 9 août pour le compte de la 35e journée de Ligue 1, la CD de la LFP a décidé d’infliger deux suspensions de trois matchs, dont un avec sursis, pour voie de fait.

La première sanction a été infligée au joueur de l’ASAM, Rabah Ziad, alors que la seconde a été infligée à un joueur de l’ASO, en l’occurrence Hassen Bengrina.

« Ces deux joueurs devront également s’acquitter d’une amende de 30.000 DA chacun » comme le prévoit l’article 56, a-t-on encore précisé de même source.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -