Marche du Hirak à Alger : plusieurs journalistes agressés

Un comportement inhabituel et ciblé. Les journalistes ont payé fort leur engagement dans le Hirak depuis maintenant 2 ans.

En effet, plusieurs journalistes ont été agressés ce vendredi 12 mars 2021 lors de la marche du mouvement populaire « Hirak à Alger, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

L’agression à l’égard des journalistes connus pour leur couverture assidue des marches du Hirak à Alger est l’oeuvre d’ »un groupe de baltaguis », selon la même source.

« Les journalistes a Mohamed Lamine Meghnine, Kenzaa Khatto, Samir Sid, Sid Walines (Sid Ahmed Belouchrani), Djalal Louze, Mustapha Bastami, Lynda Abbou ainsi que la militante Amira Hammache ont été victimes d’agressions sauvages d’un groupe de baltaguis qui ont ciblé les journalistes du hirak qui n’ont pas cessé de couvrir les marches populaires depuis plus de deux ans, pour rapporter la voix du hirak sans censure. Mohamed Lamine Meghnine et Amira Hammache ont été violemment tabassés , et cette dernière (Amira Hammache) est victime d’un vol de son téléphone portable par ces mêmes baltaguis. D’autres journalistes et photographes présents aussi agressés : Anis Chelouche, Madjeda Zouine, Mary Ahmed Ali, Rahem Nadjoua, Mahrez Rabia… », a précisé le CNLD.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -