Mariage moins cher au village de Wizran: plus de gâteaux orientaux ni “le dîner du henné”

Le village Wizran (commune d’Aït R’zine, à Béjaïa) a aboli “imensi l’henni” (dîner du henné), estimant qu’avec l’abolition de “ce repas futile et qui n’appartient pas à nos coutumes ancestrales, le jeune marié pourra économiser jusqu’à 200 000 DA sur le coût de la fête de mariage”.

Dans un communiqué publié par le président du comité du village de Wizran, Hmimi O’Vrahem, il est précisé que cette ancienne pratique contraignait souvent les jeunes hommes à s’endetter pour se marier et/ou à rester célibataires à cause des dépenses qu’elle génère.

En revanche, ce village a décidé de renforcer l’aide financière au jeune marié pour faire face à ses dépenses. À travers cette abolition, le village voulait également épargner aux femmes les préparatifs et les pressions qu’elles subissaient à chaque cérémonie.

Aussi, il a été décidé de supprimer  les  gâteaux  orientaux sucrés et entassés ridiculement dans des boîtes décorées à l’orientale, dont le coût avoisinait 300 000 DA.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -