Mascara/ liberté de la presse : le journaliste Ali Djamel Toubal condamné à 15 mois de prison ferme

La justice continue à frapper fort en emprisonnant des journalistes. Ainsi, la cour d’appel de la wilaya Mascara a condamné, ce mardi 14 juillet, un correspondant du groupe de médias privé Ennahar à 15 mois de prison ferme, pour « outrage à corps constitué », et « publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national ».

Agé de 47 ans et père de 3 enfants, le journaliste Ali Djamel Toubal condamné le 17 juin dernier à deux ans de prison ferme. Sa peine a été réduite par la cour d’appel de Mascara à 15 mois de prison ferme, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

« Le procureur avait demandé le durcissement de la peine mais la cour l’a réduite », a précisé Me Mustapha Bouchakour cité par l’AFP. « Psychiquement, il n’était pas bien aujourd’hui », a ajouté l’avocat du journaliste, abasourdi par la sentence qu’il venait d’entendre.

« Il (Ali Djamel Toubal, ndlr) a reçu une convocation et s’est présenté pour enquête et il a été vite transféré au tribunal de Mohamadia (procureur et juge d’instruction) et condamné en comparution immédiate », rappelle CNLD en ajoutant que juste après l’annonce de la condamnation, Ali Djamel Toubal s’est effondré et évanoui à terre.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -