Nobel de la paix : Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle de Daesh

À 25 ans, Nadia Murad a survécu aux pires heures traversées par son peuple, les Yézidis d’Irak, jusqu’à en devenir une porte-parole respectée et à décrocher le Nobel de la paix. Le Nobel de la paix a récompensé la lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes. Vendredi 5 octobre, le médecin congolais Denis Mukwege et Nadia Murad ont tous les deux été décorés de la prestigieuse récompense.

Le premier pour avoir soigné quelque 50.000 victimes de viols à l’hôpital de Panzi qu’il a fondé en 1999 à Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

La seconde pour être devenue la porte-parole des Yézidis, peuple massacré et réduit en esclavage par l’État islamique en Irak et en Syrie. Elle-même a traversé les pires heures des persécutions qu’a subies son peuple à partir de 2014.

S. Bouayad

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -