Patrimoine culturel immatériel: le dossier de la musique Rai déposé à l’Unesco

C’est un autre dossier qui fait polémique avec le Maroc qui revendique également la paternité de ce genre musical révélé au monde par notamment le chanteur Cheb Khaled. Mais l’Algérie ne reste pas les bras croisés pour le faire savoir auprès de l’Unesco.

Une effet, le dossier de classement de la musique Raï sur la liste du patrimoine culturel immatériel sera déposé à nouveau à la fin mars en cours, au niveau de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), après son enrichissement avec de nouveaux éléments, a déclaré la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda.

Dans une déclaration à l’APS, en marge de l’ouverture de l’exposition « She Entrepreneurs », dédiée à l’entrepreneuriat féminin dans le domaine culturel organisée au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria, la ministre a indiqué que le dossier de classement de la musique Raï sur la liste du patrimoine culturel immatériel sera déposé à nouveau au nom de l’Algérie à la fin mars courant », étant donné que notre pays est le « berceau » de ce style musical, réaffirmant que l’Algérie était déterminée à inscrire la musique Raï sur la liste du patrimoine culturel immatériel ».

La tutelle a demandé de retirer ce dossier, initialement proposé à la 15e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, tenue en décembre dernier, afin de pouvoir le « renforcer et l’enrichir en fonction des observations émises par l’Unesco ».

« Un comité d’experts et de chercheurs du Centre national des recherches préhistoriques anthropologiques et historiques (CNRPAH), ainsi que des associations et des personnalités intéressées par la musique Raï œuvrent à enrichir ce dossier avec de nouveaux éléments », a-t-elle précisé.

« L’Etat algérien mise sur le patrimoine culturel algérien pour la sauvegarde de son identité et la diversification de ses ressources », a souligné la ministre, saluant « les efforts de la société civile dans le renforcement et l’enrichissement du dossier de la musique Raï ».

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -