mardi, juin 15, 2021

Personnalités et partis politiques: hommages à la mémoire de Ali Yahia Abdenour

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Des personnalités nationales et partis politiques ont rendu hommage au moudjahid et défenseur des droits de l’Homme, Ali Yahia Abdenour, décédé ce dimanche à l’âge de 100 ans, saluant son long et riche parcours au service de l’Algérie.

Dans un message de condoléances et de compassion, adressé par le président de la République Abdelmadjid Tebboune à la famille et aux compagnons du défunt, il a « salué son long et riche parcours dans les rangs du Mouvement national et durant la Glorieuse Guerre de libération nationale ainsi que ses services à l’Algérie indépendante ».

Le Président Tebboune a exprimé, à la famille du défunt, ses « sincères condoléances » et sa « compassion », priant Allah, Tout-Puissant, de combler le défunt de Sa grâce et de l’accueillir en Son vaste Paradis et d’accorder aux siens patience et courage.

De son côté, le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a considéré dans son message de condoléances, qu’avec la disparition de « Si Abdennour », l’Algérie perd « une sommité en matière de militantisme pour les droits de l’Homme et un moudjahid fidèle qui avait rejoint, à la fleur de l’âge, le grand djihad », ajoutant que le défunt « a puisé une longue expérience de son militantisme au sein des rangs du Mouvement national et de la Glorieuse Révolution du 1e Novembre ».

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a également adressé un message de condoléances à la famille du défunt, mettant en avant « les longues étapes de militantisme » qui ont jalonné sa vie.

« C’est avec une immense affliction que j’ai appris le décès du moudjahid et militant des droits de l’Homme Ali Yahia Abdenour, après de longues étapes de militantisme, entamées dans les rangs du Mouvement national », a écrit M. Djerad, rappelant que le défunt avait occupé, après l’indépendance, plusieurs fonctions ministérielles et s’était « engagé dans l’action syndicale pour se consacrer, par la suite, à la défense des droits de l’Homme ».

Pour sa part, le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a qualifié le défunt de « doyen des défenseurs des droits de l’Homme en Algérie », rappelant qu’il a « plaidé en faveur d’une solution pacifique à la crise ayant secoué le pays durant la décennie noire ».

Tout en présentant ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, M. Belhimer a relevé que malgré son âge et son état de santé, Ali Yahia Abdenour a poursuivi son militantisme en faveur des droits de l’homme.

Des partis politiques et personnalités nationales ont, pour leur part, exprimé leur profonde « affliction » après le décès de ce défenseur des droits de l’homme, comme c’est le cas du parti Talaie El Houriat pour qui le défunt était une « sommité » ayant consacré toute sa vie d’avocat et d’homme politique à la défense des droits de l’Homme.

Le Front des forces socialistes (FFS) a estimé que l’Algérie a perdu en la personne d’Ali Yahia Abdenour un « patriote » et un « ardent défenseur » des droits de l’Homme et des libertés fondamentales et a toujours cru que « seule une société libre et digne est en mesure d’édifier un Etat fort à la hauteur des attentes des citoyens.Le FFS a également rappelé que le défunt a « défendu les causes justes et pris la défense des opprimés sans aucune discrimination ».

De son côté, l’ancien Premier ministre, Ali Benflis, a rendu un hommage appuyé au défunt, mettant en exergue son parcours marqué par un dévouement et un engagement indéfectible pour l’Algérie.

Le parti Jil Jadid a qualifié le défunt d' »homme affable et attaché à ses principes », tout en saluant son parcours durant la Guerre de libération nationale puis son engagement, après l’indépendance, pour l’édification d’un Etat de droit.

Natif d’Ain El Hammam en 1921, ce militant infatigable des droits de l’Homme a été instituteur durant les années 1940 avant d’entamer son militantisme contre l’occupant français en adhérant à plusieurs partis dont le Parti du peuple algérien (PPA), puis le Mouvement pour le Triomphe des Libertés démocratiques (MTLD) et enfin le Front de Libération nationale (FLN) en 1955. Il a été arrêté en 1956 et à sa libération en 1961, il prend les rênes du Secrétariat général de l’Union générale des Travailleurs algériens (UGTA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Police: Alger : Khaled Drareni, Ihsane El Kadi et Karim Tabbou relâchés

Le militant politique Karim Tabbou, les journalistes El Kadi Ihsane et Khaled Drareni ainsi que Smail Aggoune ont été relâchés, après leur interpellation jeudi...

Douanes: les conditions d’octroi d’agrément et d’exploitation des entrepôts de stockage temporaires examinées

Le Gouvernement a examiné, jeudi lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un décret exécutif fixant les conditions d'octroi d'agrément...

Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert "dans les deux prochains mois" dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida...

Souhait de Lyes Rahal : « Nous allons vacciner 20 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année »

Le directeur général de l’institut national de santé publique et membre du conseil scientifique, le Pr Lyes Rahal, a assuré que les autorités sanitaires...

Dans la même catégorie

- Advertisement -