Accompagné par son staff, Ali Ghediri, candidat potentiel à l’élection présidentielle du 18 avril prochain, se présente ce dimanche le 3 mars, au Conseil Constitutionnel pour déposer son dossier de candidature notamment les 60 000 parrainages.

Ghediri a été reçu par le président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz, récemment, nommé après le chef de l’Etat après la disparition de Mourad Medelci.

A sa sortie de l’édifice, Ali Ghediri, serin, déclare devant la presse avoir rempli toutes les conditions et procédures conformément à la Constitution et au code électoral.

« C’est la fin d’une étape, une étape qui était un peu difficile, nous avons rencontré beaucoup de difficultés dans la collecte des signatures », affirme le candidat à la candidature, soulignant que les entraves « je déclare devant vous, que nous avons pu à collecter le double des signatures de ce qui a été exigée par la loi ».

Sur sa lancée, « le seuil des 1500 signatures a été dépassé dans 35 wilayas, et au niveau de la moitié de ces wilayas, nous avons dépassé les 3000 signatures », s’enorgueillit Ali Ghediri qui profite de la présence massive de la presse pour « saluer le peuple algérien et le remercier ».

Des propos similaires ont été tenus par son directeur de campagne, Mokrane Ait Larbi, qui avait annoncé la veille que son poulain a pu collecter plus de 120 000 signatures dont 217 parrainages d’élus, au niveau de 47 wilayas et que le seuil minimal de 1500 signatures par wilaya a été dépassé dans 34 circonscriptions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here