Programme Air Algérie: vols, tarifs des billets et l’ire de la communauté algérienne

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a annoncé, hier samedi, son programme de vols et les tarifs des voyages, suite à la décision relative à la réouverture partielle des frontières aériennes, à partir de mardi 1er juin.

Encore une fois, la communauté algérienne établie à l’étranger a exprimé son mécontentement et son indignation quant aux tarifs des billets d’avion et le programme des vols annoncé par la compagnie aérienne nationale.

Dans un communiqué signé par 24 organisations représentant la communauté algérienne à l’étranger et publié ce dimanche 30 mai 2021 sur les réseaux sociaux, la diaspora algérienne a indiqué qu’après la déception des membres de la communauté algérienne concernant les conditions de réouverture partielle des frontières aériennes fixées par les services du Premier ministre le 24 mai 2021, la communauté algérienne reçoit à nouveau avec une grande indignation et colère le communiqué de la compagnie Air Algérie, qui a été diffusé sur les pages des réseaux sociaux et les médias locaux.

Les 24 organisations dénoncent l’incapacité de la communauté algérienne à acquérir les billets d’avion, en raison des tarifs annoncés dans le dernier communiqué de la compagnie aérienne nationale.

La diaspora algérienne juge ces tarifs comme une punition, et exige que ces prix soient reconsidérés et plafonnés afin qu’ils deviennent accessibles à tous les membres de la communauté tant que les voyages sont commerciaux.

« Nous déplorons l’insistance des autorités algériennes à imposer une politique du fait accompli en maintenant les mesures décourageantes », indique le même communiqué.

Elles dénoncent également le choix de seulement 5 destinations depuis et vers lesquelles sont programmés les vols, et exigent la publication d’un programme clair pour le reste des pays dans lesquels réside la communauté.

«Nous exigeons que la communauté soit autorisée à acheter des billets avec des compagnies aériennes étrangères pour soulager la pression sur les compagnies aériennes algériennes », précise le même communiqué.

« Nous appelons à nouveau les autorités algériennes à accélérer l’ouverture des frontières terrestres et maritimes pour alléger la pression sur les vols », affirment les 24 organisations représentant la communauté algérienne à l’étranger.

La diaspora algérienne a exprimé sa surprise quant aux critères qui ont été retenus pour déterminer le prix du confinement obligatoire, qui était estimé à 41000 dinars par personne pour une période de 5 jours, d’autant plus que la crise économique a durement touché la communauté et c’est ce que « nous considérons comme du chantage et une exploitation de la faiblesse de la communauté », selon la même source.

Elles ont également réitéré leur demande d’annuler le confinement obligatoire des membres de la communauté qui se sont fait vaccinés, ainsi que pour les personnes dont les résultats du test PCR sont négatifs.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -