Refus de la municipalité d’organiser l’évènement: “La nuit des paras à Alger” revisitée à Metz

Le collectif Juillet 61 a récemment organisé un grand événement à Metz, en France, pour commémorer “La nuit des paras à Alger”. Malgré le refus de la municipalité de Metz d’organiser cette manifestation, ce collectif, en coordination avec plusieurs associations, dont la Ligue des droits de l’homme (LDH), a inauguré une plaque commémorative provisoire pour rendre hommage aux victimes.

Selon le site en ligne “histoire coloniale”, cet événement intervient après le forum national de lutte contre la torture organisé par l’association du fort de Metz, la Ligue des droits de l’homme, Amnesty International et l’Association des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat).

Présente à cet événement, Raphaëlle Branche, historienne et professeure d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Nanterre et auteur des livres Papa, qu’as-tu fait en Algérie ? et La Torture et l’Armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962, a animé une conférence-débat portant notamment sur ses travaux liés aux violences en temps de guerre, particulièrement sur la Guerre d’Algérie.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -