Réouverture des frontières : réduction de 20% des frais du confinement et la diaspora toujours en colère

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, ce dimanche 30 mai 2021, la réunion périodique du Conseil des ministres, consacrée à l’examen et à l’adoption de plusieurs exposés et décrets, notamment le secteur de la Justice, à l’agriculture, les ressources en eau et la culture.

Après avoir entendu l’exposé du Premier ministre sur les activités du gouvernement au cours des deux dernières semaines, le chef de l’Etat a évoqué le dossier de la réouverture partielle des frontières dès le mardi 1er juin.

A cet effet, il a ordonné l’exemption des étudiants algériens et des personnes âgées à faible revenu, de retour dans leur pays, de payer les frais d’hébergement liés au confinement, lit-on dans un communiqué de la Présidence de la République.

Le président Tebboune a également ordonné de réduire les frais du confinement de 20% pour les Algériens désireux de rentrer au pays.

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a annoncé, hier samedi, son programme de vols et les tarifs des voyages, suite à la décision relative à la réouverture partielle des frontières aériennes, à partir de mardi 1er juin. Les frais de confinement ont été fixés à 41.000 DA (TTC) et sont payables selon l’équivalent en monnaie étrangère (applicable uniquement pour destination étranger-Algérie).

Encore une fois, la communauté algérienne établie à l’étranger a exprimé son mécontentement et son indignation quant aux tarifs des billets d’avion et le programme des vols annoncé par la compagnie aérienne nationale.

La diaspora algérienne en France a manifesté, hier samedi, devant l’ambassade d’Algérie à Paris, et devant le consulat d’Algérie à Marseille et à Lyon, pour dénoncer les mesures et les conditions prises par les pouvoirs publics dans le cadre de la réouverture des frontières aériennes.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -