Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des illusions au Polisario.»

Moncef Marzouki, qui a passé une grande partie de sa jeunesse au Maroc, s’était déjà fait remarquer par des propos similaires dans une interview récemment accordée à Al Quds Al Arabi. dans laquelle il avait affirmé que « la clef du conflit du Sahara occidental se trouve à Alger » et que « la seule solution était le plan marocain d’autonomie. »

Abordant la question sahraouie lors d’une conférence organisée à distance, sous le thème de la situation des libertés en Algérie, l’ancien président tunisien n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour parler du pouvoir algérien qu’il a accusé d’avoir «  commis un crime envers son peuple, l’Union magrébine et le peuple sahraoui », tout en considérant les réfugiés sahraouis dans les camps de Tindouf comme les « otages de choix politique. »

L’ancien président tunisien a apporté un soutien sans ambigüité au Makhzen, déclarant qu’«un État sahraoui n’existera jamais. »

« Nous ne pouvons pas sacrifier l’avenir de 100 millions de Maghrébins pour le bien de 200.000 Sahraouis, alors qu’ils auraient toute la considération au sein d’une Union maghrébine et dans l’autonomie dans l’État marocain », a-t-il estimé.

Algérie Actu

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -