Saison touristique saharienne : une affluence des étrangers record attendue cette année

A peine la saison estivale se termine au nord du pays, les opérateurs se préparent déjà à lancer la saison touristique saharienne.  Selon les premiers indications, les opérateurs touristiques de la région du Tassili N’Ajjer (Illizi) tablent sur une influence record des touristes étrangers et nationaux vers la région durant la saison du Tourisme saharien 2018/2019.

Des opérateurs à pied d’œuvre estiment que cette année augure d’une saison touristique prometteuse à la faveur d’une série de mesures et facilitations préconisées afin d’assurer cette réussite et inciter les touristes à rallier la destination touristique Sud, dont le dépôt jusqu’ici de plus de 200 demandes de visas auprès des services de la direction du tourisme et de l’artisanat (DTA) de la wilaya d’Illizi.

Le vice-président du syndicat national du tourisme, Ahmed Bendahane, questionné par l’APS, a assuré que les préparatifs pour la nouvelle saison touristique, qui sera lancée dans les prochains jours, ont été menés dans de « bonnes conditions » et que toutes les agences touristiques établies dans la région s’emploient à accueillir, dans les meilleures conditions, les visiteurs de la région Tassili-N’Ajjer.

Pour se faire, à titre d’exemple, une campagne de nettoiement de grande envergure a été lancé à travers les sites constituant des destinations privilégiées pour les touristes, dont ceux de Tadraret, Tikoubaouine, le site « Vache qui pleure », en plus du renforcement de son agence en personnels touristiques, dont les cuisiniers, les guides et les chauffeurs dans l’optique de promouvoir les prestations touristiques.

Dans le même cadre, plusieurs associations de quartiers et des jeunes de la ville de Djanet ont, au titre des préparatifs de la nouvelle saison du tourisme saharien, lancé des campagnes volontaires de nettoiement des rues et ruelles de la ville en vue de redorer l’image touristique de Djanet et préserver l’environnement de cette région, une des multiples destinations touristiques en Algérie.

Le directeur du tourisme et de l’artisanat (DTA), Samir Filipoune, a souligné pour sa part que toutes les conditions d’accueil des touristes ont été réunies à la faveur d’une série de rencontres et réunions avec les tour-opérateurs de la région pour mettre au point les mesures nécessaires.

Le même responsable a relevé que tous les sites touristiques éparpillés à travers la région du Tassili-N‘Ajjer sont ouverts, en plus de l’organisation d’une large opération de médiatisation des sites disséminés dans le flanc Nord de la région dans l’objectif d’élargir les activités touristiques à travers l’ensemble du territoire de la wilaya d’Illizi.

Il est de rappeler des mesures ont été prises cette années pour propulser le tourisme saharien dont la plus importante est la signature d’une convention entre le Groupe hôtellerie, tourisme et thermalisme (HTT), la Fédération Nationale des Associations des Agences de Tourisme et la Compagnie nationale Tassili Airelines. Le but de cette démarche est de casser le prix séjour dans le Sud algérien pour rendre attractif cette destination.

A titre indicatif, le prix du séjour, par exemple à Bechar, est ramené à près 56 000 DA contre 106 026 DA. La somme débourse comprend le billet d’avion aller-retour, 6 jours et 5 nuitées en pension complète dans une chambre double d’un hôtel étoilé, les frais du circuit touristique et du guide.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -