Situation alarmante: « nous devrions atteindre le pic d’ici une semaine », estime le Dr Elias Akhamouk

« La situation est très préoccupante et nous n’avons pas encore atteint le pic de la troisième vague. Nous devrions atteindre le pic d’ici une semaine», a indiqué le docteur Elias Akhamouk, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie.

Dans une déclaration faite ce vendredi 23 juillet 2021 à la Radio locale Sétif, le docteur Akhamouk a indiqué qu’il y avait une forte demande d’oxygène, ce qui provoque une pression dans les hôpitaux, et c’est à cause du variant delta, précisant que le problème c’est distribution de l’oxygène et non le manque.

Il a déploré la cupidité de certains commerçants qui ont doublé les prix des générateurs d’oxygène, affirmant que l’État travaille avec le partenaire chinois pour importer de grandes quantités de ces appareils dans quelques jours.

Le Dr Akhamouk a indiqué qu’ « il y a un contrôle des hospitalisations par rapport à la semaine dernière, malgré l’augmentation du nombre de cas, en raison de la récupération de plusieurs services hospitaliers ».

Il a rappelé que lorsque nous avons rencontré le Président de la République, il a évoqué personnellement la possibilité de mobiliser des navires au niveau des régions côtières pour accueillir des patients atteints du Covid en cas de dégradation de la situation sanitaire.

Évoquant la vaccination, il a souligné que le nombre de personnes vaccinées ce mois-ci a doublé, passant de quatre à cinq fois par rapport à juin dernier, expliquant qu’avec la propagation des variants, il est tout à fait possible de revacciner les personnes déjà vaccinées avec une troisième dose l’année prochaine.

Retour au confinement et vaccin chinois

À propos des vaccins, le Dr Akhamouk a indiqué que le vaccin chinois protégeait contre l’infection à 67%, contre les cas graves à 90 % et prévient l’hospitalisation à 80 %.

Il a également indiqué que 95% des patients actuellement hospitalisés ne sont pas vaccinés, affirmant que nous étudions les changements qui vont arriver au virus, et s’il y a un processus pour ces mutations, nous recourrons à la vaccination contre le coronavirus Covid-19 chaque année.

S’agissant du retour au confinement, le docteur Elias Akhamouk dit respecter les appels à imposer un confinement total. Toutefois, il a précisé que sans le respect des restrictions, le confinement total n’a pas de sens.

Il plaide pour un retour au confinement dans les wilayas et communes qui connaissent une dégradation de la situation sanitaire, mais on ne voit pas l’efficacité du confinement au regard de la situation actuelle, a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs appelé les professionnels de la santé à se faire vacciner pour les protéger et à donner l’exemple au citoyen à suivre, précisant que l’augmentation des cas n’a rien à voir avec l’ouverture de l’espace aérien, puisque 7 cas positifs ont été enregistrés sur 15 500 passagers qui sont rentrés au pays.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -