Tizi-Ouzou: Ath Yenni rend hommage au chanteur Idir

 Un hommage est rendu au chanteur Idir dans son village natal Ath Lahcene dans la commune d’Ath Yenni au Sud de Tizi-Ouzou à l’occasion du 1er anniversaire de sa disparition le 2 mai 2020, a-t-on appris vendredi des organisateurs.

Une statue à l’effigie de l’artiste a été inaugurée sur la place du village « pour marquer ce premier anniversaire » dira Smail Deghoul, président de l’Assemblé populaire communale (APC) d’Ath Yenni, qui souligne que « le programme de cette célébration a été réduit en raison de la crise sanitaire qui sévit ».

Une exposition permanente sur l’oeuvre et la vie de l’icône de la chanson algérienne d’expression kabyle, des animations artistiques et témoignages de compagnons ainsi que des conférences d’universitaires, en soirée, sont au programme de cet hommage qui s’étale sur  trois (3) jours.

Né en 1949 à Tizi-Ouzou, Idir, de son vrai nom, Hamid Cheriet, est décédé le 2 mai 2020, dans un hôpital parisien, à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie.

Auteur d’une prolifique discographie à succès dont certains titres (Vava Inouva, notamment)  ont été repris dans plusieurs langues, Idir s’est produit sur de nombreuses scènes internationales, portant ainsi, la chanson algérienne à l’universalité.

Dans son dernier album « Ici et ailleurs » sorti en 2017, il s’est associé à une panoplie de chanteurs de renom à l’instar de Charles Aznavour, Francis Cabrel ou encore Bernard Lavilliers.

Le 12 janvier 2018, après une quarantaine d’années d’absence de la scène algérienne, l’artiste a renoué avec son public lors d’un concert à la Coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf, à l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh, Yennayer.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -