vendredi, mars 5, 2021

Tribunal militaire de Blida : Saïd Bouteflika, Mediène, Tartag et Hanoune condamnés à 15 ans de réclusion criminelle

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le Tribunal militaire de Blida a condamné Saïd Bouteflika, Mohamed Mediene, Athaman Tartag et Louiza Hanoune a quinze (15) ans de réclusion criminelle pour « atteinte à l’autorité militaire » et de « complot contre l’autorité de l’Etat », indique mercredi un communiqué du Tribunal, dont voici le texte intégral:

« Le tribunal militaire de Blida (1ère région militaire) siégeant en matière criminelle a tenu du 23 septembre au 25 septembre 2019, une audience publique pour statuer sur le dossier des poursuites engagées contradictoirement à l’encontre des nommés Bouteflika Saïd, Mediene Mohamed, Tartag Athmane, et Hanoune Louiza qui ont comparu devant le tribunal, assistés par leurs avocats et par défaut à l’encontre des nommés Nezzar Khaled, Nezzar Lotfi, et Benhamdine Farid, en fuite hors du territoire national.

Pour rappel, les accusés sont poursuivis pour des faits commis dans une enceinte militaire, la résidence Dar El Afia, et qualifiés par la loi de crimes de complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité militaire et de complot contre l’autorité de l’Etat, faits prévus et réprimés respectivement par l’article 284 du Code de la justice militaire et 78 du Code pénal.

L’accusé Tartag Athman, ayant refusé d’assister à l’audience, le tribunal a fait application des dispositions légales relatives au refus de l’accusé de comparaitre.

Après règlement des incidents des procédures, le président du tribunal a fait donner lecture des chefs d’accusation pour lesquels les accusés sont poursuivis et a rappelé que la loi donne le droit aux inculpés de déclarer et d’utiliser tous les moyens qui sont utiles à leur défense.

En présence des avocats, le président du Tribunal a procédé aux interrogatoires des accusés et à l’audition des témoins.

Dans ses réquisitions, le procureur militaire de la République a requis en application de la loi la déclaration de culpabilité des inculpés et leur condamnation à la peine de vingt (20) années de réclusion criminelle.

En conformité avec la loi, les accusés et leurs avocats ont été entendus dans leurs défenses et ont eu la parole les derniers.

A l’issue des débats, le Tribunal militaire a levé l’audience et s’est retiré pour délibérer en conformité avec la loi. Après délibérations, le tribunal militaire a repris l’audience publique et a rendu son jugement.

Le Tribunal a déclaré:

1- Bouteflika Saïd, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de quinze (15) ans de réclusion criminelle.

2-Mediene Mohamed, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de quinze (15) ans de réclusion criminelle.

3-Tartag Athman, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de quinze (15) ans de réclusion criminelle.

4-Hanoune Louiza, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de quinze (15) ans de réclusion criminelle.

5-Nezzar Khaled, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de vingt (20) ans de réclusion criminelle.

6-Nezzar Lotfi, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de vingt (20) ans de réclusion criminelle.

7-Benhamdine Farid, coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné contradictoirement à la peine de vingt (20) ans de réclusion criminelle.

Avant la clôture de l’audience, le président du Tribunal a, conformément à la loi, averti les condamnés qu’ils avaient le droit d’interjeter appel de la sentence devant la Cour militaire d’appel, dans un délai de dix (10) jours qui suivent le prononcé du jugement.

L’audience du Tribunal militaire de Blida s’est déroulée dans le strict respect des règles du Code de justice militaire et du Code de procédure pénale et tous les droits et toutes les garanties pour un procès juste et équitable ont été observés. »

Source APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Selon Jerome Powell: L’économie toujours impactée par la Covide-19

La reprise de l'économie américaine reste "inégale et loin d'être complète" et il faudra "un certain temps" avant que la Réserve fédérale envisage de...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son plus haut niveau depuis six...

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme avec Microsoft, destiné à accélérer...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Dans la même catégorie

- Advertisement -