mercredi, décembre 2, 2020

Agriculture : Premiers essais d’irrigation du périmètre agricole de « Talgout »à Beni-Slimane, Médéa

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les premiers essais d’irrigation du périmètre agricole de « Talgout », commune de Beni-Slimane (est de Médéa), à partir du nouveau barrage de la région, ont été effectués, dans la perspective de l’entrée en exploitation de cet important ouvrage hydraulique, destiné à des fins agricoles, a-t-on appris jeudi auprès de la direction locale des ressources en eau.

Ces essais jugés « concluant » par les responsables de l’Office national d’irrigation et d’assainissement (Onid), en charge de l’exploitation de ce périmètre, « seront suivis, dans les tous prochains jours, par des simulations d’irrigation afin de s’assurer du bon fonctionnement du système conçu pour l’irrigation de ce périmètre qui s’étend sur 2000 hectares », a-t-on signalé de même source.

Le barrage de Beni-Slimane construit pour l’irrigation des terres agricoles, situés aux alentours, dont le périmètre de « Talgout », affiche un taux de remplissage estimé à 14 millions de M3, soit la moitié de sa capacité de stockage théorique, qui est de 28 millions de M3, a-t-on indiqué.

La mise en eau de ce barrage, le premier ouvrage hydraulique important réalisé dans la wilaya, avait eu lieu fin février 2018, et représente, eu égard à sa capacité, un « élément primordial dans la réussite » du programme d’extension des superficies irriguées, initié par les autorités locales, a-t-on fait savoir à la direction locale des ressources en eau.

En prévision de l’entrée en exploitation du nouveau périmètre agricole de « Talgout », un travail de concertation est mené actuellement par les responsables de la direction des services agricoles et la chambre d’agriculture avec les agriculteurs de la commune de Beni-Slimane, pour les inciter à se doter d’une structure regroupant les futurs exploitants de ce périmètre, a-t-on confie.

L’objectif de cette démarche, est de garantir l’utilisation rationnelle des ressources hydriques provenant de ce barrage, veiller à la bonne gestion de ce périmètre, développer les cultures en irrigué dans la commune de Beni-Slimane et d’assurer, surtout, un partage équitable et équilibrer des eaux entre les exploitants.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Rabah Madjer : «On m’a poignardé dans le dos»

Le dernier passage de Rabah Madjer à la tête de la sélection nationale continue à le hanter. Il ne...

Sahara occidental: Le Maroc vise à amplifier le pillage des ressources sahraouies en violant le cessez-le-feu

Le Maroc a pris le risque de violer l'accord de cessez-le-feu de 1991 signé avec le Front Polisario, pour amplifier son exploitation économique des...

Accidents de la circulation : 17 morts et 1078 blessés en une semaine

Dix-sept (17) personnes ont trouvé la mort et 1078 autres ont été blessées dans 963 accidents de la circulation enregistrés durant la période du...

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée et examiné les 22 modifications...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

Dans la même catégorie

- Advertisement -