Air Algérie : les mesures prises sont « exceptionnelles »

Le porte-parole de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, Amine Andaloussi, a indiqué, ce dimanche 30 mai, que les mesures de transport prises dans le cadre de la réouverture partielle des frontières aériennes sont « exceptionnelles » en raison de la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.

Dans une déclaration à l’agence officielle APS, Amine Andaloussi a expliqué : « Cette réouverture ne doit pas ramener l’Algérie à une situation épidémiologique catastrophique ». Il a fait observer que l’objectif est de « concilier les besoins de mobilité des Algériens avec la responsabilité de protéger la santé et la population du pays ». M. Andaloussi a souligné également que « cette réouverture ne doit pas nous ramener à une situation épidémique catastrophique » d’où, a-t-il ajouté, « la décision prise de l’ouverture graduelle de certains aéroports, mais aussi de certaines destinations étrangères seulement ».

Le responsable de la communication de la compagnie publique a estimé que, pour l’instant, il fallait s’en tenir aux mesures qui ont été prises, tout en rappelant que le Comité scientifique continue d’observer et de faire des recommandations au fur et à mesure de l’évolution de la situation. « Des mesures qui prennent en compte les aspects purement techniques et médico-sanitaires, mais aussi les aspects logistiques, sécuritaires, de transport et autres », a soutenu également le responsable de communication d’Air Algérie. Pour lui, « l’essentiel est de se rappeler que nous n’en avons pas encore fini avec l’épidémie ».

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -