vendredi, mai 7, 2021

Air Algérie : peine à s’imposer sur le marché africain

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Devant la concurrence féroce et le maigre échange avec le reste du continent, Air Algérie peine à améliorer sa position sur le marché africain,

M. Allèche estime que ce marché était « difficile » lorsqu’on prend en considération « la concurrence, l’importance des coûts d’exploitation et le pouvoir d’achat limité qui y sont associés ».

Ces facteurs « défavorables » sont aggravés, a-t-il poursuivi, par l’absence d’un trafic point à point important entre l’Algérie et l’Afrique en raison de la faiblesse des relations économiques et touristiques entre les deux parties.

Il a, dans ce contexte, cité l’éventualité du « trafic de la Sixième (6) ème liberté », estimant, toutefois, que ce dernier était « très sensible » aux politiques tarifaires qui ont un impact sur la rentabilité des vols.

« Il n’en demeure pas moins que nous progressons, certes modérément, sur certaines lignes et que nous continuerons à développer notre présence sur ce marché », a-t-il estimé.

Concernant les projets de lancement par Air Algérie de nouvelles lignes notamment vers la Chine (Shanghai) et les Etats-Unis (New York), M. Allèche a répondu: « Sur le marché chinois, nous nous devons d’être tempérés ».

« En effet, les lignes longs courriers ont des coûts d’exploitations très élevés. Vous devez donc vous assurer de recettes importantes tout au long de l’année, notamment au niveau de la haute contribution (classe affaires et first) et du fret, ce que nous ne réussissons pas à faire pour différentes raisons », a-t-il argué.

Toutefois, il indiqué qu’Air Algérie subissait sur le marché chinois une « concurrence indirecte » qui ne lésine pas sur les moyens pour offrir des services de haute qualité à leur clientèle, cela inclue les fréquences, les correspondances et les services à bord et au sol ».
De plus, il a estimé que « l’absence de flux touristiques sur ces lignes ne favorise pas leur développement et rentabilité ».

« Il semble aussi que, dans ce cas précis, les marchés de réalisation d’infrastructures en Algérie par des entreprises chinoises ne vont pas atteindre les volumes observés au cours de la dernière décade, ce qui ne va pas favoriser le trafic aérien entre les deux pays », a-t-il avancé.

Pour ce qui est de la ligne Alger/New York, il a soutenu qu’Air Algérie avait déjà démontré ses capacités à exploiter des lignes vers le continent Nord-Américain, affirmant qu’elle était donc « prête » à se lancer sur ce marché, sous réserve d’une autorisation par les autorités aéronautiques américaines, qui conditionne cet accord par l’accomplissement de certains préalables, dont l’audit de l’autorité aéronautique algérienne.

« Nous sommes donc en attente de la satisfaction de cette condition », a-t-il précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tribunal de Tlemcen: L’ex-député Tahar Missoum condamné à 2 an de prison ferme

L’ex-député de Médéa Tahar Missoum a été condamné, ce jeudi 6 juin 2021, à deux ans de prison ferme...

Importation des véhicules électriques : une première borne de recharge installée prochainement à Alger

Le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, s’est exprimé, mardi 4 mai 2021, l’introduction prochaine des véhicules électriques...

Fermeture du ciel algérien : les algérienne à l’étranger très en colère

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis 14 mois à cause de la pandémie de la Covid-19. La communauté algérienne à l’étranger et les algériens...

Huawei ICT Académie: Dotation des salles de formation informatisée pour 5 universités

Huawei Algérie a doté durant ce mois d’avril, 5 universités et établissements du secteur de l'enseignement supérieur algérien, en salles de formation informatiques de...

Sport : l’Algérie à la recherche de jeunes talents en vue des JO de Paris 2024

Les représentants de douze fédérations sportives algériennes se sont réunis dimanche avec Salima Souakri, la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, pour tracer les...

Mondial-2022 : le stade Mustapha-Tchaker de Blida homologué par la CAF

Le stade Mustapha-Tchaker de Blida, devant abriter les matchs de l'équipe nationale de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar,...

Stade de Baraki(Alger): Livré la fin de l’année 2021

Le taux d'avancement des travaux de réalisation du Stade de football de Baraki (Alger) a dépassé 85%, a indiqué lundi un bilan du ministère...

Commerce : Tebboune ordonne la création d’un nouveau réseau de statistiques

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, la création d'un nouveau...

Dans la même catégorie

- Advertisement -