Jusque-là, les échanges du tourisme entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite est presque insignifiant, si ce n’est l’aspect religieux qui pousse les milliers d’Algérien à se rendre dans les lieux saints pour accomplir le hadj ou la Omra.

Du coté saoudien, ils sont peut-être quelques centaines à venir en Algérie pour visiter le Sahara pour se donner au plaisir de la chasse d’outardes et de gazelle. Mais, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud veut donner une autre dimension à cet échange.

C’est l’objet même de l’audience qu’il a accordée hier à l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite à Alger, Abdelaziz Ben Ibrahim Hamad El-Omairini,

Le Ministre du tourisme a plaidé pour l’importance du renforcement et de la promotion des relations bilatérales, indique un communiqué du ministère.

Les deux parties se sont félicitées des relations privilégiées liant les deux pays, soulignant l’attachement des dirigeants des deux pays à ériger le niveau des relations de coopération bilatérales.

Lors de cet entretien, M. Benmessaoud a mis l’accent sur l’importance d’œuvrer en vue de renforcer et promouvoir ses relations afin d’établir des fondements solides à même de concrétiser la coopération bilatérale dans le domaine du tourisme et de l’artisanat.

Il a appelé également à la création de nouvelles opportunités, notamment dans le domaine de l’investissement en tourisme et hôtelier ainsi que la création de programmes pour la concrétisation des objectifs en véritable partenariat sur terrain.

Pour sa part, l’ambassadeur saoudien a souligné « l’importance de relancer les relations algéro-saoudiennes, basées sur le respect mutuel ainsi que la nécessité d’ériger les relations économiques au niveau des relations politiques ».

Par ailleurs, le diplomate saoudien a fait état de l’intérêt des investisseurs saoudiens de venir s’investir en Algérie, notamment dans le domaine du tourisme et de l’artisanat », exprimant sa disponibilité à élargir le partenariat bilatéral et à promouvoir la destination touristique algérienne auprès du marché saoudien ».

Au terme de la rencontre, les deux parties ont convenu de poursuivre d’œuvrer et de mettre en place les moyens susceptibles de promouvoir les relations de coopération en vue de d’établir un partenariat solide au service des intérêts communs des deux pays.