mardi, juillet 7, 2020

Algérie-Nigéria : relance du projet de gazoduc reliant les deux pays

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Algérie-Nigéria : relance du projet de gazoduc reliant les deux pays

Le 15 octobre à Alger, l’Algérie et le Nigeria ont décidé de mener à terme la réalisation du projet de gazoduc reliant les deux pays en passant par le Niger.

Après des années de stagnation, le mégaprojet de gazoduc Algérie-Nigeria, dont l’idée a été lancée pour la première fois dans les années 1980 par les deux pays, sera désormais parachevé, ressort-il du communiqué officiel sanctionnant la quatrième session de la Commission mixte bilatérale algéro-nigériane, tenue le 15 octobre à Alger, et coprésidée par le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel et son homologue nigérian Geoffrey Onyeama.

Le gazoduc Algérie-Nigeria est un projet «structurant qui est d’une importance cruciale pour les deux pays», a annoncé le communiqué tout en soulignant que les gouvernements des deux pays renouvelaient «une fois de plus, leur engagement ferme à le parachever au bénéfice de leurs peuples respectifs et des peuples de la sous-région».

Alger et Abuja «ont décidé, à cet égard, de mettre en place un groupe de travail conjoint qui tiendra sa première réunion dans le courant du premier trimestre 2019 en vue d’accélérer la mise en œuvre de ce grand projet», précise le même communiqué. Dans le même sens, les chefs de la diplomatie des deux pays ont soutenu que les études de ce mégaprojet «sont bien avancées».

Ayant connu des difficultés à démarrer, ce projet a failli être enterré et remplacé par un autre reliant le Maroc et le Nigeria. Il était même question, au printemps dernier, selon le journal  L’Expression dans son édition du 16 octobre, de discussions maroco-nigérianes au niveau des experts, autour de la faisabilité du projet. Cependant, cette option s’annonçait compliquée pour le Maroc, en raison de la distance à parcourir par le gazoduc. Alors que pour l’Algérie, il suffit de raccorder le pipeline Algérie-Nigeria aux gazoducs traversant tout le Sahara algérien qui sont déjà opérationnels.

Bien que l’idée du gazoduc reliant le Nigeria à l’Algérie ait germé dans les années 1980, l’accord concrétisant la mise en œuvre du projet n’a été signé que le 3 juillet 2009 par les gouvernements du Niger, du Nigeria et de l’Algérie. Sa longueur est de 4 128 kilomètres et sa capacité annuelle de 30 milliards mètres cubes. Il reliera Warri au Nigeria à Hassi R’Mel en Algérie en passant par le Niger. Il devrait permettre à ces pays d’avoir plus de parts dans le marché du gaz européen.

El Watan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Hassen Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances : «L’Etat doit sauvegarder l’économie et soutenir les entreprises, mais sans discrimination de statut»

Reporters : Quel impact a le confinement sur le secteur des assurances, notamment votre entreprise, Alliance Assurances ? Hassen...

Sonatrach: le production en déclin

Le renouvellement des réserves et l’accroissement de la production de pétrole et de gaz naturel sont au centre des préoccupations du groupe Sonatrach qui...

Algérie-Tunisie-Portugal: le développement de la coopération commerciale examiné à Alger

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a reçu lundi à Alger, les ambassadeurs de la République de Tunisie et du Portugal en Algérie, respectivement...

Endettement extérieur: une option évitable selon le président du CNES

Le président du Conseil national économique et social (CNES), Rédha Tir a affirmé, lundi, que l'Algérie "disposait encore d'une marge de manœuvre" lui permettant...

Bataille d’Alger: Décès d’Ennio Morricone, compositeur de la musique du film

Le compositeur italien Ennio Morricone, auteur, notamment de la bande originale du long métrage, "La Bataille d'Alger" réalisé par son compatriote Gillo Pontecorvo, est...

CHU d’Oran: Quatre fonctionnaires sanctionnés pour faute grave

Quatre fonctionnaires, dont un médecin, du Centre hospitalo-universitaire "Dr Benzerdjeb" d’Oran ont été suspendus, en attendant leur traduction en conseil de discipline, pour avoir...

Pétrole et gaz : baisse de 31 % du volumes des découvertes en 2020, la plus faibles du siècle

Les six premiers mois de l’année sont les moins prolifiques depuis le début du siècle en termes de découvertes pour l’industrie des hydrocarbures. Une...

Nouvelle Constitution : Tebboune prévoit le référendum en septembre ou octobre

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué, le samedi 4 juillet 2020, lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision France...

Dans la même catégorie

- Advertisement -