Algérie -Russie: Contrats d’exportation de 4000 tonnes de dattes

Le Salon international des produits agroalimentaires « World Food Moscow », organisé la semaine dernière à Moscow (Russie) a été une aubaine pour les producteurs et les exportateurs algériens qui ont pris part à cette rencontre internationale de haut niveau d’autant plus que les participants sont venus de tous les continents.

Lors de cette manifestation, il a été convenu entre différents opérateurs des deux pays (Algériens et Russes) l’exportation vers la Russie de 4000 tonnes de dattes. Une bonne nouvelle pour la filière.

Le responsable de la société Haddadou pour la production des dattes, Salim Haddadou, a indiqué que sa société avait conclu, lors de ce salon, un contrat avec une société russe de distribution visant l’exportation de près de 1.000 tonnes de dattes vers les marchés russes, soulignant avoir reçu d’autres demandes d’Indonésie, d’Inde, des Emirats arabes unis (EAU), du Bengladesh et du Sri Lanka, lesquelles se trouvent actuellement en cours d’examen.

Rappelant que les dattes algériennes avaient connu, ces dernières années, un grand succès au niveau international, M. Haddadou a précisé que lesdites dattes avaient réussi, en outre, à se positionner sur les marchés du sud-est de l’Asie, notamment en Inde.

Le gérant de l’entreprise de dattes Bouarfa, Achab Mouloud, a fait état de la conclusion d’un contrat avec une entreprise russe pour l’exportation de dattes dès le mois d’octobre 2019, précisant qu’un volume de 110 tonnes sera exporté dans un premier temps. Il a fait savoir que son entreprise avait conclu, par le passé, d’autres contrats avec des entreprises de différentes nationalités, soulignant que la datte algérienne était très prisée.

Le propriétaire de l’entreprise « Toumour Djazairia », Ben Abdelhalim Mokaddem, a, pour sa part, indiqué que son entreprise avait signé un contrat avec une entreprise russe pour l’exportation de 400 tonnes de dattes à compter de février 2020.

Le producteur, transformateur et exportateur de dattes algériennes Mehdi Bouguendoura a précisé, quant à lui, que son entreprise « Razan » était présente sur le marché européen depuis cinq (5) ans, notant que la datte algérienne avait réussi à investir les grands marchés en Europe, en Afrique et en Asie.

Il a, toutefois, fait remarquer que les quantités de dattes demandées par les distributeurs étrangers dépassaient les capacités de production de son entreprise qui a, quand même, pu exporter plus de 2.500 tonnes de dattes vers l’étranger.

Concernant les dattes biologiques (cultivées sans substances chimiques artificielles), le directeur de l’entreprise « Biodattes-Algérie », Youcef Abdelbaki, a indiqué qu’elles étaient très demandées en Europe, signalant que 1.340 tonnes de dattes « Bio » avaient été exportées vers l’étranger jusqu’à septembre 2019.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -