mardi, avril 20, 2021

Aquaculture : 300 demandes d’investissement en souffrance

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Aquaculture : 300 demandes d’investissement en souffrance

La filière aquacole algérienne est en phase de la maturation, après une période marquée par une série d’investissement. Mais, ce n’est pas suffisant d’autant que cette filière connaît un engouement auprès des porteurs de projets. Selon une source au fait du dossier, « Il y a plus de 300 demandes d’investissements en matière de production de poisson en Algérie ».
« Le secteur aquacole en Algérie s’oriente vers une phase d’industrialisation à travers l’investissement massif », déclare, dimanche, à Alger, le directeur général de la pêche et de l’aquaculture auprès du ministère de l’Agriculture et de la pêche, Taha Hammouche, en marge d’une journée dédiée à la coopération dans le secteur aquacole entre l’Algérie et la Tunisie organisée par la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture. La Tunisie a investi depuis un long moment dans ce secteur. Cette dynamique a permis à ce pays d’intégrer les marchés étrangers.

Ce qui plaide pour une coopération entre les opérateurs des deux pays pourrait être « gagnante pour l’ensemble des parties », approuve Taha Hammouche, indiquant que les acteurs de son secteur travaillent pour passer d’une aquaculture artisanale vers une aquaculture industrielle notamment à travers une dynamique d’investissement massif pour produire suffisamment de poisson et répondre à la demande croissante du marché algérien.

Le directeur général de la pêche a rappelé les facilitations à l’investissement dans ce secteur à travers une batterie d’aides via notamment la bonification des taux d’intérêt et les exonérations de droit de douane lorsqu’il s’agit d’intrants. « La ressource marine est menacée de réduction, une hausse de la production ne pourra donc intervenir qu’à travers l’investissement dans l’aquaculture.

Il s’agit là d’une orientation mondiale », estime le Directeur lors de cette rencontre qui a rassemblé plusieurs opérateurs économiques nationaux du secteur de la pêche, de l’aquaculture et de la fabrication de filets de pêche. Dans ce cadre, le responsable a énuméré les opportunités qu’offre l’Algérie dans ce secteur pour les investisseurs nationaux et étrangers.

« Nous avons un marché prometteur avec une forte dynamique, des infrastructures et des mesures incitatives pour hisser l’investissement », fait-il observer, relevant la nécessité d’investir dans l’aquaculture « pour le contrôle des prix à travers la loi de l’offre et de la demande ».

« Les perspectives sont prometteuses au niveau du marché intérieur et aussi pour l’exportation. Le coût de production en Algérie est faible comparé à d’autres pays sur le pourtour méditerranéen », argue-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

SEAAL: fin de partenariat avec Suez

Le ministre des Ressources en Eau, Mustapha Kamel Mihoubi, s’est à nouveau exprimé, ce lundi 19 avril 2021, au...

Réseaux sociaux : droit au registre de commerce pour les influenceurs

Un nouveau code d’activité a été ajouté à la nomenclature des activités économiques du Centre national du Registre du Commerce (CNRC), permettant ainsi aux « influenceurs » et...

Conseil des ministres: communiqué intégral

"Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale a présidé ce dimanche 18 avril...

Chanson: Décès de la chanteuse Naima Ababsa

La chanteuse et interprète de la chanson andalouse et de variétés algériennes, Naima Ababsa, est décédée dimanche à Alger, à l'âge de 58 ans...

Ramadhan à El Bayadh: la « Hrira » en reine sur les tables à Boussemghoune

La "Hrira", plus connue en tamazight sous l'appellation de "Iyouzane Neznebou" trône durant le mois de Ramadhan, en reine sur les tables des familles...

Importation des véhicules neufs: mise en garde contre la fraude et l’escroquerie par le président Tebboune

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui a présidé, dimanche, le Conseil des ministres, a mis en avant la nécessité d’adopter une approche...

Flambée du prix de la pomme de terre: déstockage de 30.000 tonnes depuis le début avril

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a procédé dimanche au déstockage d'importantes quantités de pomme de terre à travers plusieurs wilayas du...

Surcharge des ports: appel à créer des espaces de stockage des conteneurs de marchandises

Le Directeur général des Douanes algériennes Noureddine Khaldi a appelé samedi à Oran les entreprises portuaires du pays à créer des zones et des...

Dans la même catégorie

- Advertisement -