mercredi, avril 1, 2020

Arezki Baraki : Les réserves hydriques suffisantes pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Baraki, a affirmé lundi à Alger que le pays disposait de réserves hydriques « suffisantes » pour satisfaire aisément les besoins des citoyens durant cette année, indiquant que le taux de remplissage des barrages est de 63%.

« Le volume des eaux en réserve, tant au niveau des barrages qu’au au niveau des stations de dessalement et même de la nappe phréatique, est suffit pour répondre aux besoins des citoyens durant l’année en cours », a déclaré le ministre à la presse en marge d’une réunion ayant regroupé les cadres centraux et locaux du secteur ainsi que les dirigeants des entreprises en charge du Service publique de l’eau, consacrée à l’examen des moyen de la mise en œuvre de la feuille de route du secteur issue du Plan d’action du Gouvernement.

Evoquant la production annuelle d’eau potable s’élevant à 3,6 mds M3, M. Baraki a précisé que ce volume est en deçà de tous les besoins quotidiens de l’ensemble des citoyens en raison de la faible rentabilité des réseaux.

Tabler sur la nappe phréatique et l’eau de mer dessalée face au déficit pluviométrique

Concernant le retard des pluies cette année, le ministre a indiqué que cela était du aux changements climatiques à travers le monde et que la solution réside dans la combinaison entre deux ressources en eau dont disposent l’Algérie, à savoir les eaux souterraines disponibles en grandes quantités dans le Sud et l’eau de mer dessalée au Nord.

« A l’avenir, l’on comptera sur ces deux ressources pour satisfaire les besoins des citoyens au niveau national », a fait savoir le ministre.

Sur instruction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, la priorité sera accordée aux « projets de rattrapage » pour satisfaire, dans l’immédiat, les besoins des citoyens dans le secteur des ressources en eau, a-t-il ajouté estimant que cela n’empêche pas de poursuivre les grands projets qui visent à améliorer les prestations assurées au citoyen à long terme.

Ces projets concernent particulièrement les citoyens résidant sur la bande frontalière et les régions rurales, montagneuses, enclavées et ceux qui n’ont pas accès aux prestations du secteur.

Articles récents

La BAD lève 3 milliards de dollars pour atténuer l’impact de la pandémie en Afrique

La Banque africaine de développement notée triple-A a levé un montant remarquable de trois milliards de dollars sur les...

Incendie d’un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit

Le feu déclaré au niveau du puits pétrolier MD244 dans la région de Hassi Messaoud a été complètement circonscrit, a indiqué vendredi un communiqué...

Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus

Le groupe Sonelgaz a mis en œuvre un plan de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus auprès de son personnel, tout...

Les opérations de la finance islamique définies par la Banque d’Algérie

Un règlement de la Banque d’Algérie définissant les opérations relevant de la finance islamique et les conditions de leur exercice par les banques et...

Produits alimentaires: recul de 15% de la facture d’importation en janvier 2020

La facture d'importation des produits alimentaires en Algérie a atteint 625,84 millions de dollars (usd) en janvier 2020 contre 737,66 millions usd à la...

Coronavirus: extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas

Le Premier ministre, M. Djerad Abdelaziz, a décidé l'extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas, applicable à compter du samedi et...

Espagne : La croissance chutera en 2020 du fait de la pandémie de Covid-19

Les incertitudes sont élevées, le pays étant confiné depuis le 14 mars, avec un manque de clarté sur l’ampleur du plan d’aide. La fragmentation...

Italie – Le déficit budgétaire se dégradera et dépasserait 3% du PIB du fait de mesures de soutien à l’économie

L'Italie, pays le plus touché en Europe par l'épidémie de Covid-19, connaîtrait une sévère récession en 2020 avant de rebondir modérément en 2021. L'effet...

Dans la même catégorie

- Advertisement -