mercredi, novembre 25, 2020

Aviation : Airbus  entraîné dans les tribunaux par de la justice américaine pour malversation

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le fleuron européen de l’aéronautique Airbus se trouve dans le collimateur de la justice américaine qui a ouvert une enquête pour corruption au sein du groupe, a révélé jeudi le quotidien du soir Le Monde. Selon les informations du journal, le groupe européen aurait utilisé, sans les mentionner, des « intermédiaires » dans plusieurs contrats à l’étranger, notamment en Asie, alors qu’il est déjà soupçonné pour corruption en France et au Royaume-Uni.

D’autres investigations sont en cours en Inde, un pays où Airbus a signé d’importants contrats ces dernières années, a-t-on ajouté de même source, estimant que le constructeur encourt une amende « record » de plusieurs milliards de dollars et la condamnation à titre individuel de certains cadres. Sentant le feu à la maison, le conseil d’administration du groupe aéronautique avait engagé, en décembre 2017, un grand renouvellement de l’équipe dirigeante, rappelle-t-on.

Selon Le Monde, le parquet américain (Department of Justice) enquête depuis fin 2017 mais n’a prévenu Airbus, qui a tout fait pour éviter cette procédure, que cet été?. Il faut rappeler que le Department of Justice, qui peut enquêter aux Etats-Unis comme à l’étranger, a déjà poursuivi les entreprises françaises Total, Technip, Alcatel, Société générale et Alstom, qui ont été condamnées à des amendes de centaines de millions d’euros. Selon les craintes d’un proche du dossier, cité par le journal, la catastrophe pour le consortium européen se traduirait par la condamnation pénale d’Airbus en tant que personne morale.

Dans ce cas, il sera exclu des marchés publics internationaux pour une période de cinq ans. Un scénario où son concurrent éternel Boeing « se frotterait les mains », tout comme le chinois Comac, qui ambitionne de percer sur le marché aéronautique mondial. Il est reproché à Airbus des consultants rémunérés dans les campagnes de ventes d’avions, notamment en Chine et en Turquie, considérables comme de pratiques « litigieuses » s’apparentant à de la corruption.Par ailleurs, Le Monde révèle que la justice locale enquête, pour sa part, sur le soutien financier apporté par le groupe européen à une ONG fondée par  un intermédiaire bien connu dans l’aéronautique.

Selon le rapport d’enquête finalisé fin 2017 et auquel Le Monde a eu accès, Airbus SAS a signé à Paris, le 10 mai 2012, un accord avec Advantage India pour le versement de 9 millions d’euros déboursés en tranches annuelles de 3 millions d’euros. « Au final, l’ONG a reçu entre 2012 et 2015, 12,8 millions d’euros des deux entreprises contre les 15 millions d’euros initialement prévus », a ajouté le journal.

Sources multiples

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

L’Algérie procèdera à la réalisation progressive de centrales électriques

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, mercredi à Blida, que l'Algérie procèdera désormais à la réalisation "progressive" de...

Lancement de la 1ère édition du Forum des Transports lundi prochain

Le ministre des Transports, Lazhar Hani supervisera lundi prochain le lancement de la première édition du "Forum des Transports" qui s'inscrit dans le cadre...

Complexe El-Hadjar: importation de l’acier brut pour résoudre le problème d’approvisionnement

Le Complexe sidérurgique d'El-Hadjar (Annaba) sera autorisé à importer de l'acier brut en cas de production locale déficitaire, pour résoudre le problème d'approvisionnement en...

Dans la même catégorie

- Advertisement -