samedi, août 15, 2020

Aviculture: nécessaire organisation de la filière pour assurer un approvisionnement régulier du marché

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) El Hadj Tahar Boulenouar a mis l’accent dimanche à Alger sur la nécessaire organisation de la filière avicole à travers la lutte contre le marché parallèle et le développement de la branche « reproducteurs ponte » en vue d’assurer un approvisionnement régulier du marché national et éviter la fluctuation des prix.

S’exprimant lors d’une conférence de presse dédiée à l’aviculture, organisée par l’ANCA en présence d’un nombre d’opérateurs et d’acteurs du domaine, M. Boulenouar a fait savoir que cette filière pâtissait de nombreux problèmes, liés essentiellement au manque d’organisation et de structuration, ainsi que de l’existence du marché parallèle, précisant que 80% des professionnels du domaine « exercent de façon informelle ».

Le président de l’ANCA a appelé à cet égard à la nécessaire organisation de cette filière en y écartant les éleveurs non-déclarés et en recensant les véritables opérateurs, relevant que l’ANCA avait mis en place une commission chargée de collecter les renseignements sur la filière et de formuler des propositions aux autorités concernées.

M. Boulenouar a souligné également l’impératif d’aborder et de traiter les problèmes de la filière « reproducteurs ponte » (destinés à la production d’œufs ou de viandes blanches) en vue d’assurer un approvisionnement régulier du marché national et d’éviter la fluctuation des prix, précisant que « les éleveurs vendent actuellement toute leur production, sans prendre en considération les mécanismes auxquels est soumis le marché et les périodes de production ».

Cette situation pourrait perturber l’approvisionnement du marché national dès avril prochain, un mois coïncidant avec le mois sacré du Ramadhan où une forte demande sur les viande rouges et blanches est enregistrée, a-t-il averti, précisant à ce titre que le prix moyen du kilogramme de viande de poulet, cédé actuellement à 210 DA, peut « doubler en cas de déséquilibre entre la production et la consommation ».

L’Algérie compte près de 140 millions de poules et une production de 350.000 tonnes à 400.000 tonnes de viandes blanches et de 6 à 7 milliards d’œufs par an, a souligné M. Boulenouar, estimant, en revanche, que « ces chiffres sont toujours loin de la moyenne mondiale ».

Evoquant l’impératif de valoriser la surproduction par le développement de l’industrie manufacturière, M. Boulenouar a indiqué que les infrastructures industrielle ne répondent actuellement qu’à 20 % des besoins du marché, d’où l’impérative stabilité de la production pour pouvoir trouver des marchés étrangers et y écouler la production.

De son côté, l’opérateur et président de la commission chargée de la filière au niveau de l’Association, M. Adel Salem a démenti les informations faisant état de l’usage par les éleveurs de médicaments d’engraissement des volailles, qui sont nocifs à la santé.

« Ces informations sont infondées et c’est bel et bien les vétérinaires qui prescrivent les différents types de médicaments destinés aux volailles. Ces traitements ne se vendent que sur ordonnance et aucun éleveur n’est en mesure de se les procurer », a-t-il expliqué.

Pour sa part, le membre du bureau national et coordonnateur des wilayas du Sud au niveau de l’Association, Abdelmadjid Khobzi, a appelé les pouvoirs publics à « placer des responsables à la tête de la filière pour encourager les investisseurs, éliminer les obstacles et organiser et développer cette activité en faveur de l’économie nationale ».

Articles récents

Championnat football: CRB sacré champion d’Algérie

C'est un titre qui leur tombe du ciel. Le CRB est sacré champion d'Algérie, alors qu'il reste encore 8...

La Poste (argent liquide): 392 milliards de DA retirés en 1 mois et beaucoup de mécontentement

Le montant des retraits en espèce auprès des guichets postaux et automatiques d'Algérie poste (AP) s'élève à 392 milliards de DA et ce, pour...

Voyages hors UE : L’Algérie retirée de la liste des pays sûrs

Pour l'Union européenne, l'Algérie est classée sur le liste des pays non dangereux pour ses ressortissant compte tenue que la Covid 19 ne représentent...

Finance islamique : La BNA donne le feu vert pour la commercialisation de neuf nouveaux produits

La Banque nationale d’Algérie (BNA) a obtenu jeudi l’autorisation de mettre sur le marché neuf (09) nouveaux produits relevant de la finance islamique, a...

Lobbying: Ali Haddad paie 10 millions dollars pour les services d’un cabinet proche de Trump

Il est derrière les barreaux et continuait à signer des contrats et faire des affaire. Lui c'est Ali Haddad. L’homme d’affaires emprisonné , a engagé...

Mémorandum entre Sonatrach et l’espagnole Cepsa: intensifier l’investissement en Algérie et à l’international

Le Groupe Sonatrach et son partenaire espagnol Cepsa ont procédé, le mercredi 29 juillet 2020, à la signature d’un Mémorandum d’Entente (MoU) « afin d’examiner...

Arrestation: le journaliste Moncef Ait Kaci placé en détention provisoire

Le journaliste et correspondant de la chaîne France 24 Moncef Ait Kaci a été placé en détention provisoire. Il a été déféré devant le...

Accidents de la route: 27 personnes décédées et 1.231 autres blessées en une semaine

Vingt-sept (27) personnes ont trouvé la mort et 1.231 autres ont été blessées dans 1.031 accidents de la route survenus à travers les différentes...

Dans la même catégorie

- Advertisement -