dimanche, janvier 24, 2021

Baisse de la production pétrolière américaine : l’OPPE et ses alliés se frottent les mains

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

 


La production parolière américaine est en nette repli ces derniers mois. Ce qui devrait encore faire progresser le prix du baril durant les prochains mois, selon les observateurs.

D’ailleurs, la baisse de l’activité de forage aux États-Unis a été suffisante pour contribuer à la hausse fulgurante des cours qui a caractérisé la semaine dernière. Le nombre de plateformes en activité a chuté de huit unités durant la semaine achevée au 18 avril. Ils sont désormais 825 forages en activité contre 833 puits en activité la semaine précédente.

De tradition, lorsque les prix du pétrole culminent à des niveaux aussi élevés, les producteurs de schiste américains augmentent leur production, car la rentabilité de l’investissement est meilleure.

Ce n’est plus le cas à présent, puisque le nombre des plateformes de schiste en activité a baissé, quand bien même les prix retrouvaient peu à peu leurs moments de gloire la semaine dernière ; le baril de «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en mai, a fini la semaine à 64,00 dollars le baril, alors que le baril de Brent, référence européenne, pour juin, a clôturé la semaine à 71,95 dollars.

L’Opep peut se réjouir, du moins momentanément, car la hausse des cours observée la semaine écoulée n’a pas eu d’incidence positive sur la progression du nombre des plateformes de pétrole de schiste aux Etats-Unis. Cet indicateur s’ajoute au chiffre des stocks américains, qui a surpris les analystes.

Lors de la semaine achevée le 12 avril, les réserves commerciales de brut aux États-Unis ont reculé de 1,4 million de barils après avoir augmenté de 17 millions de barils sur les trois précédentes semaines, a dévoilé l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

La production américaine a reculé à son tour, s’établissant à 12,1 millions de barils par jour en moyenne, après avoir battu un record historique de 12,2 millions de barils/jour. Ces faits de conjoncture ont en tout cas aidé à faire remonter les cours la semaine dernière, mais l’envolée des cours observée depuis le 1er janvier dernier a été principalement soutenue par un accord entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d’autres producteurs, dont la Russie.

Ces partenaires sont engagés depuis fin 2016 dans un accord de limitation des extractions. Ils ont durci leurs mesures de restriction en janvier et doivent décider fin juin d’un renouvellement ou non de cet accord après le premier semestre 2019. Les hausses de la semaine dernière ont renforcé la très forte progression des cours depuis le début de l’année, le Brent ayant pris 33,8% et le WTI 40,9%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des...

Pêche: mesures incitatives pour l’acquisition de matériel de navigation

Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a tenu mardi une réunion en visioconférence avec le ministre de la...

Pétrole : le baril à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l’Opep+

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le pétrole brut algérien, s’est maintenu à prés de 47 dollars...

Dans la même catégorie

- Advertisement -